• Il est certains que la prise de conscience de ce système capitaliste à bout de souffle se prend lorsque apparaît une maladie (cancer, imputable aux diverses pollutions générées par un développement anarchique, comme par exemple les nombreux agriculture intoxiqués par l’épandage de produits dangereux dans les champs,…°), la pauvreté croissante (en raison de l’expansion rapide des situations précaires, et du chômage de longue durée,…), ou la vieillesse (solitude et abandon des personnes âgées, livrées à elles-mêmes dans les divers mouroirs, étant donné qu’elles ont devenues inutiles pour une économie productiviste à outrance, à la recherche des profits maximums).

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Le système politique français repose uniquement sur la représentation bourgeoise, et l’état de droit bourgeois. Cela signifie que les « droits » politiques de l’immense majorité du peuple se résume à élire des représentants à tous les niveaux, puis à « fermer leur gueule ». Les habitants de la base n’ont aucun droit de gérer, tant leur activité professionnelle (dans les entreprises) que les activités de la vie sociale (logement, loisirs, informations, etc.). Le système de la représentation bourgeoise vise uniquement à dessaisir le peuple de tout pouvoir pour concentrer ce pouvoir sur une élite à la solde de la classe bourgeoise.

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Les principes démocratiques ne pourront véritablement être mis en œuvre qu’à partir du moment ou les moyens de production seront expropriés et deviendront des bien communs, propriété de l’ensemble de la société. Alors, il y aura véritablement égalité entre tous.

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Ainsi, la bourgeoisie ne parvient plus à nourrir, loger, soigner, éduquer, etc. convenablement, conformément aux critères du XXI° siècle, l’ensemble de la population : son système est à bout de souffle ! Le maintenir en l’état, c’est conduire l’humanité à sa perte. En tout cas, c’est la mise en place de la barbarie, qui s’exerce déjà à plein à l’égard de nos frères, les animaux (abattoirs sordides, zoos, expérimentations animales,…).

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • En fin de compte, si le peuple ne réagit pas rapidement pour s’emparer le pouvoir et remplacer la société actuelle par le socialisme, on peut diagnostiquer un suicide collectif. Une ancienne classe bourgeoise qui ne parvient plus à répondre aux besoins de la masse, et donc qui ne gouverne plus rien, et une masse qui doit prendre ses responsabilité et prendre tous les pouvoirs, n’est-ce pas la définition d’une époque révolutionnaire ?

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires