• Nombre de commentateurs des médias dominant, qui ne font que refléter l’idéologie de la classe dominante, la classe bourgeoise, jettent très vite un voile sur les conditions de désignation des élus de la république bourgeoise. Il n’en a pas toujours été ainsi. Les conditions étaient différentes lors de la création du système bourgeois (1789-1794), ainsi que lors de différentes périodes historiques. Par exemple :

    • Il a été interdit aux membres de la première assemblée constituante de 1789 de se représenter aux élections de la seconde assemblée de 1791.
    • En 1871, certains députés, mal élus, c’est-à-dire par une minorité d’électeurs, ont refusé de siéger et ont démissionner.

    Imagine-t-on, aujourd’hui, l’interdiction pour les anciens hommes politiques, la plupart cumulards, l’interdiction de se représenter aux élections législatives en 2017 ? Imagine-t-on certains élus, désignés par une minorité des électeurs inscrits refuser de siéger au parlement ?

    Chaque décision prise par les députés devrait indiquer pour quels intérêts cette décision est prise, ainsi que le nombre et le nom des députés qui l’ont adoptée.

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • La bourgeoisie veut faire partager par le peuple ses propres rêves et sa propre réussite, alors que le peuple veut aussi avoir ses rêves et sa réussite à lui : « Travaillez pour mes entreprises, et tout ira bien ! » dit la bourgeoisie au peuple. Mais le peuple veut aussi des rêves, et aussi sa réussite : les entreprises sont devenues un bien commun. Ainsi, la France appartient à tous, et d’abord au peuple. Pour paraphraser Seyes : « Sous la domination de la bourgeoisie, le peuple n’est rien, alors que, libéré et émancipé de la tutelle de la bourgeoisie, il est tout !

      • Les quartiers et les ville : les Hôtels de Ville sont autant de châteaux ou les représentants « élus » de la bourgeoisie et de la petite bourgeoisie se comportent également en monarques absolus. Il n’y a que regardé la différence de traitement entre les quartiers huppés de la bourgeoisie et de la petite bourgeoisie (qui forment la classe moyenne,) et les quartiers délabrés du peuple !

    Voilà donc deux entités où le mouvement En Marche ne contribue pas à apporter les réformes pourtant bien nécessaires ! Comment les républicains bourgeois, qui prêchent l’ « égalité » -- en droit mais non en fait – de tous, ainsi que la fraternité et la liberté, peuvent-ils accepter – tans les républicains d’En Marche que ceux du parti Les Républicains – la coexistence, dans les entreprises et dans la gestion des villes, de petits monarques absolus, les chefs d’entreprise, et les maires des villes, d’une part, et les gens du commun, esclaves au travail et sujets dans les cités ? Quel cynisme !

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • « Pierre Quader.

    2 novembre 1915 – 9 mai 1985.

    Passant, réjouis-toi,

    Ici ne repose que l’un de mes corps.

    Cela que Je suis, pour le monde :

    Fils d’homme

    Cela que Je suis, en moi-même :

    Fils de Dieu

    Cela que Je suis, dans l’Un :

    A rejoins le Soi.

    Désormais… qu’il en soit ainsi ! ».

     

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • De même une vie d’homme n’est qu’un cycle de 70 fois la terre autour du Soleil en passant par les stades de la naissance, de la maturité, de la vieillesse et de la mort.

    Enfin le solstice d’hiver, l’équinoxe de printemps, le solstice d’été et l’équinoxe d’automne forment les tournants de la vie de la terre.

    Et c’est dans le limon même de cette terre que les âmes passées ont laissé leurs pleurs et leurs joies.

    Et c’est avec cette glaise que nous devons pétrir sans cesse les corps de nos vies à venir.

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Si, du fait de considérations légales, une autopsie doit être faite, je demande que cette autopsie ne soit pas faite durant les 3,5 jours (84 heures) après mon décès. Je demande aussi que l’autopsie soit suivie de la crémation. La présente requête est faite après mûre réflexion, alors que je suis en parfaite santé de corps et d’esprit. Bien que ce document puisse ne pas être considéré comme tout à fait légal, j’espère que, vous, qui avez quelques égards pour moi, vous sentirez moralement lié de mettre en pratique ces dernières volontés. Je suis conscient que cela accroît votre responsabilité, et c’est dans l’intention de partager cette responsabilité que ce document est rédigé.

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires