• Accueil

    blog de réflexion sociale

  • Un régime socialiste, précédé de la révolution prolétarienne, qui brise l’ancien Etat bourgeois et instaure un Etat socialiste, avec la démocratie pour tout le peuple, et tous les pouvoirs donnés au Peuple, s’il y a alliance entre la classe ouvrière et la classe moyenne.

    Même s’il faut passer par la case « guerre mondiale », ou la case d’un régime fasciste pour quelques années, il est plus certain que l’évolution, tant mondiale, que nationale, qui conduit à un appauvrissement des classes moyennes, permet d’envisager cette hypothèse.

     

     

     

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  

    Quel bilan peut-on faire du mouvement des gilets jaunes, depuis le 17 novembre 2018 à ce jour ?

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • La droite classique est scandalisée par le vote de la loi dite »anti-casseur », en réalité, dirigée contre les manifestations de gilets jaunes, votée par la majorité macroniste,  fin janvier 2019. Selon le député Charles de Courson, le régime de Vichy est donc bien l'oeuvre de la bourgeoisie? Système Macron, du vichysme à froid (sans occupation étrangère?)? En plus, le macronisme donne un cours d’Histoire accéléré au Peuple français !

    La rue, grâce aux gilets jaunes, est devenue une université, où le Peuple s'affranchit tous les jours un peu plus et apprend à connaître la réalité de l'hypocrisie de ceux qui nous dominent!

    La droite classique est scandalisée par le vote de la loi dite »anti-casseur », en réalité, dirigée contre les manifestations de gilets jaunes, votée par la majorité macroniste,  fin janvier 2019. Selon le député Charles de Courson, le régime de Vichy est donc bien l'oeuvre de la bourgeoisie? Système Macron, du vichysme à froid (sans occupation étrangère?)? En plus, le macronisme donne un cours d’Histoire accéléré au Peuple français !

    Les conclusions du grand débat doivent survenir les week-ends des 9 et 16 mars via des assemblées générales citoyennes constituées de citoyens tirés au sort. Si elles sont objectivement désignées, ces assemblées générales seront plus représentatives du peuple de France que le Parlement. Pourquoi ne pas les transformer en assemblée constituante ? (Par référendum, si besoin)

     

    Janvier 2019 

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Pour remettre en harmonie l’infrastructure, qui est déjà devenue, pour ainsi dire, « socialiste », et la superstructure, qui est restée bourgeoise et impérialiste, le passage obligé est donc la révolution prolétarienne, qui met à bas tout l’édifice étatique bourgeois, et le remplace par le nouvel Etat socialiste. Pour ce faire, il est nécessaire de réunir au moins trois conditions subjectives, et de doter le Peuple de ces moyens, à savoir : un parti communiste, un front uni populaire et une armée rouge.

    Il en découle une troisième question : comment la classe bourgeoise a-t-elle imposée (par la force et par la ruse), puis maintenue, sa suprématie (dictature bourgeoise) ?

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  

    Le déphasage entre l’infrastructure économique et la superstructure politique peut être illustré par l’anecdote suivante : « Au-delà de 40% de prélèvements obligatoires (en proportion du PIB), nous basculerons dans le socialisme... ». Valéry Giscard d'Estaing, alors chef de l'Etat, avait ce genre de phrase définitive. Apôtre d'une « société libérale avancée », il craignait l'envolée des impôts en tous genres. Et voyait s'approcher ce seuil fatidique des 40%, synonyme de changement de société, à ses yeux, du moins. Sous son septennat, de 1974 à 1981, les prélèvements obligatoires sont passés de 33,5% du PIB à 39,4%, une hausse de six points qu'aucun de ses prédécesseurs n'avait approchée. Et aujourd’hui, ce taux est d’environ 56%. Il est donc temps de passer à un système socialiste. Mais c’est ce que les représentants de la bourgeoisie ne veulent pas. C’est pourquoi, depuis VGE, l’objectif de tous les gouvernements est de diminuer ce taux, en s’attaquant au pouvoir d’achat du Peuple, en cherchant à diminuer le revenu des plus pauvres et de la classe moyenne !

     

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique