• Le secret maçonnique (Partie 48)

    En France, le Pari Communiste Français n’avait pas de pensée-guide. Ses chefs, dont Maurice Thorez et Jacques Duclos, «étaient à la tête d’une ligne opportuniste de droite. Si le Parti Communiste Français a mené, en tête des forces sociales françaises, la guerre contre la bourgeoisie fasciste, représentée par le maréchal Pétain et Pierre Laval, il n’a pas prôné l’autonomie prolétarienne, mais s’est mis à la remorque de la bourgeoisie « républicaine », représentée par de Gaulle. En cela, il a manqué de confiance dans le peuple, et il a fait servir au prolétariat le rôle de force d’appoint d’une fraction bourgeoise, contre une autre fraction bourgeoise. Le vainqueur de la contradiction entre bourgeoisie et prolétariat, c’est en fin de compte de Gaulle. Ainsi, la bourgeoisie a pu réinstaurer une république bourgeoise ; les deux fractions de la bourgeoisie se sont ensuite réconciliées pour mener la lutte au sein du camp impérialiste contre le camp socialiste.

     

    Le secret maçonnique (Partie 48) 

     

    Le Parti Communiste Chinois grâce à Mao Tsé-Toung, a su brillamment mener ces deux contradictions à leur terme : lutte contre l’envahisseur japonais, en s’alliant avec la bourgeoisie nationale chinoise, puis lutte pour l’instauration d’un Etat de démocratie nouvelle, suivie d’un Etat socialiste.

    En France, le Pari Communiste Français n’avait pas de pensée-guide. Ses chefs, dont Maurice Thorez et Jacques Duclos, «étaient à la tête d’une ligne opportuniste de droite. Si le Parti Communiste Français a mené, en tête des forces sociales françaises, la guerre contre la bourgeoisie fasciste, représentée par le maréchal Pétain et Pierre Laval, il n’a pas prôné l’autonomie prolétarienne, mais s’est mis à la remorque de la bourgeoisie « républicaine », représentée par de Gaulle. En cela, il a manqué de confiance dans le peuple, et il a fait servir au prolétariat le rôle de force d’appoint d’une fraction bourgeoise, contre une autre fraction bourgeoise. Le vainqueur de la contradiction entre bourgeoisie et prolétariat, c’est en fin de compte de Gaulle. Ainsi, la bourgeoisie a pu réinstaurer une république bourgeoise ; les deux fractions de la bourgeoisie se sont ensuite réconciliées pour mener la lutte au sein du camp impérialiste contre le camp socialiste.

     

    Quatrième partie : Le XXI° siècle.

     

    Introduction :

     

    SOCIALISME OU BARBARIE

     

     

    « Le secret maçonnique (Partie 47)« Je suis » (selon Ramana Maharshi).Partie 1 »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :