• « Karma-Bhakti-Jnâna-Râja » (Partie 57) (Action, Travail, Amour, Prière, Dévotion, Connaissance)

    230    Lorsque enfin dépouillée,

    8-17  Appauvrie et aveuglée,

             Par les larmes de la repentance,

             L’âme erre dans les ténèbres,

             Cherchant la porte du temple,

             Elle la trouvera.

             Elle pourra frapper,

             Et la porte s’ouvrira certainement,

             Et lorsqu’elle demandera

             La lumière et le vêtement,

             Le gardien ne fera pas la sourde oreille.

     

    « Karma-Bhakti-Jnâna-Râja » (Partie 57) (Action, Travail, Amour, Prière, Dévotion, Connaissance)

     

    229    La pureté est la seule clé

    8-16  Avec laquelle nous pouvons espérer

             Ouvrir la porte menant à Dieu.

             C’est ce qu’a dit le christ

             En d’autres termes :

             « Bienheureux ceux qui ont le cœur pur,

             Car ils verront Dieu ».

             La chair doit être consumée

             Sur l’autel du sacrifice de soi-même,

             L’âme doit être lavée

             Dans le bassin de consécration

             A la vie supérieure

             Avant de s’approcher

             De la porte du temple.

     

    230    Lorsque enfin dépouillée,

    8-17  Appauvrie et aveuglée,

             Par les larmes de la repentance,

             L’âme erre dans les ténèbres,

             Cherchant la porte du temple,

             Elle la trouvera.

             Elle pourra frapper,

             Et la porte s’ouvrira certainement,

             Et lorsqu’elle demandera

             La lumière et le vêtement,

             Le gardien ne fera pas la sourde oreille.

     

    231    Le gardien conduira

    8-18  L’âme de l’aspirant

             Dans la chambre est du temple,

             Illuminée par le chandelier à sept branches,

             Image de la pleine clarté de la lune

             Qui change par périodes de sept jours.

             Dans cette salle du service,

             On lui apprendra à tisser

             Le lumineux vêtement de flamme

             Dont parle saint Paul

             Sous le nom de « soma psychikon »

             Ou corps de l’âme,

             Formé de l’arôme des pains de proposition.

     

    232    La chambre ouest du tabernacle

    8-19  Est obscure,

             Aussi obscure que le ciel

             A l’époque où la lune

             Accompagne à l’occident le soleil couchant.

             Si l’aspirant n’a pas progressé

             Depuis son entrée

             Dans la lumineuse chambre est ou salle du service,

             Il lui est absolument impossible

             De pénétrer dans la chambre ouest.

     

    233    Lorsque l’aspirant était à l’est,

    8-20  Il se trouvait dans les ténèbres spirituelles

             De l’homme moyen qui manque

             De la lumière intérieure ;

             Aussi était-il nécessaire

             De lui fournir la lumière extérieure.

     

    234    Parvenu au degré élevé

    8-21  Symbolisé par l’obscure chambre ouest,

             L’aspirant est censé avoir développé,

             Au service de l’humanité,

             Le lumineux corps spirituel

             Et posséder la lumière intérieure,

             Celle qui éclaire chaque homme.

             A défaut de cette lumière,

             L’aspirant ne peut entrer

             Dans la chambre ouest du temple.

             La lumière intérieure

             Est le corps spirituel,

             Le vêtement nuptial d’or pur

             Revêtu par l’épouse

             Au moment de son union mystique avec Dieu.

             Lorsque l’aspirant est entré

             Dans la chambre ouest du temple,

             Il voit, parce qu’il possède la lumière intérieure.

     

    235    L’arche de l’alliance

    8-22  Se trouve dans la partie la plus occidentale

             De la chambre ouest du temple.

             Au-dessus de l’arche d’alliance

             Il y a un feu invisible,

             Qui est la divinité,

             Le but de l’aspiration de l’aspirant,

             La gloire de la shekinah

             Ou nuée du sanctuaire.

     

    VIERGE.

     

    236    Cette lumière invisible,

    8-23  Ce feu ardent surmontant le propitiatoire,

             Cette voix parlant

             A ceux qui pénétraient dans ce lieu sacré

             C’était la présence réelle de Dieu

             Se manifestant aux hommes.

             Cette lumière brille

             Aujourd’hui comme jadis

             Sur l’autel mystique.

     

    237    De même que notre satellite

    8-24  Accumule la lumière reçue du soleil

             Pendant son cycle de croissance

             De la nouvelle à la pleine lune,

             De même aussi l’homme

             Avançant sur le sentier de la sainteté

             Accumule, en profitant

             Des glorieuses occasions de service désintéressé

             Qui lui sont offertes,

             Les matériaux entrants

             Dans la composition de son vêtement de noce,

             Et les nuits de pleine lune

             Sont le moment le plus propice

             A l’assimilation de ces matériaux.

     

     

    « « Karma-Bhakti-Jnâna-Râja » (Partie 56) (Action, Travail, Amour, Prière, Dévotion, Connaissance) « Karma-Bhakti-Jnâna-Râja » (Partie 58) (Action, Travail, Amour, Prière, Dévotion, Connaissance) »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :