• « Karma-Bhakti-Jnâna-Râja » (Partie 58) (Action, Travail, Amour, Prière, Dévotion, Connaissance)

     

    240    Nous devons vivre une vie nouvelle,

    8-27  Vivre la vie.

             Nous sommes tous imparfaits,

             Mais le nombre de nos chutes

             Importe peu

             Tant que nous repartons

             Pour recommencer la lutte.

             Nous ne devrions pas fixer nos idées

             Sur nos chutes,

             Mais les oublier,

             Et faire un nouveau départ.

     

    « Karma-Bhakti-Jnâna-Râja » (Partie 58) (Action, Travail, Amour, Prière, Dévotion, Connaissance)

     

    238    Les sauveurs de l’humanité

    8-25  Naissent au solstice d’hiver,

             Au cours de la nuit

             La plus longue et la plus sombre de l’année.

     

    239    Les aides invisibles « naissent »

    8-26  Le plus facilement

             Pendant la nuit

             La plus longue et la plus sombre du mois,

             Celle de la nouvelle lune.

             L’heure la plus sombre

             Précède l’aurore

             Dans la vie spirituelle

             Aussi bien que dans la nature.

     

    240    Nous devons vivre une vie nouvelle,

    8-27  Vivre la vie.

             Nous sommes tous imparfaits,

             Mais le nombre de nos chutes

             Importe peu

             Tant que nous repartons

             Pour recommencer la lutte.

             Nous ne devrions pas fixer nos idées

             Sur nos chutes,

             Mais les oublier,

             Et faire un nouveau départ.

     

    241    Notre but est toujours

    8-28  D’encourager chacun

             A vivre la vie supérieure,

             Mais jamais de jeter un voile

             Sur la satisfaction des désirs inférieurs

             Ou de l’excuser.

             Soyons avant tout honnêtes avec nous-mêmes

             Et déposons tous nos fardeaux,

             Y compris nos péchés de prédilection,

             Pour participer, avec patience et persévérance,

             A la course à laquelle nous sommes invités,

             Car prêcher ne nous conduira jamais au but.

             Le principe de guérison est la principale activité

             Des candidats pendant la nuit.

     

    242    Les candidats sont inconscients

    8-29  Pour la plupart

             Et ils le restent jusqu’à leur première initiation

             Dans le temple de la rose-croix,

             Où on les fait passer consciemment

             Dans les mondes invisibles.

             Il faut s’accoutumer à l’idée

             De se trouver, pendant la nuit

             Très loin de son corps.

             La loi qui provoque notre départ

             Au moment où nous nous endormons

             Assurera tout aussi inévitablement

             Notre retour dans le corps physique

             Lorsque viendra le matin.

             Ce n’est qu’après l’initiation

             Que l’on prend soi-même

             La responsabilité de sa vie

             Chaque fois que l’on quitte

             Consciemment son corps

             Pour prendre son essor

             Dans les mondes invisibles.

             L’affliction ramène nos pensées

             A la maison du Père.

     

    243    Notre terre est une vallée de larmes.

    8-30  Depuis que nous avons quitté notre Père céleste

             Pour nous cristalliser dans ce monde,

             Au point de désirer y vivre toujours,

             La douleur parait le seul moyen efficace

             De diriger nos pensées vers notre patrie céleste,

             Vers le Père de tous les esprits;

             Elle est donc nécessaire à notre croissance spirituelle.

     

    244    Tout en cueillant les fleurs sauvages

    8-31  Des plaisirs charnels,

             Nous ressentons de temps en temps,

             La piqûre d’ortie du chagrin et de la souffrance.

             On ne peut récolter ce que l’on n’a pas semé,

             Et on ne peut non plus éviter de retrouver

             Tout ce que l’on a planté de bon ou de mauvais.

             Bien que les meules des dieux

             Tournent lentement,

             Leur mouture est extrêmement fine.

             Affronter vaillamment nos épreuves

             Et avoir l’esprit ouvert aux leçons

             Qui nous sont données.

     

    L’AMOUR EXCUSE TOUT.

     

    245    Dans la musique, le mode majeur

    9-1    Exprime la joie et l’aspiration,

             Tandis que le mode mineur

             Traduit la plainte et la douleur

             Et le soupir de la tristesse.

             Chez les humains,

             Et dans toutes les classes d’esprits,

             Il est des êtres vibrants naturellement

             Selon le mode majeur

             Et d’autres qui émettent

             Des sons en mineur.

     

     

    « « Karma-Bhakti-Jnâna-Râja » (Partie 57) (Action, Travail, Amour, Prière, Dévotion, Connaissance)« Karma-Bhakti-Jnâna-Râja » (Partie 59) (Action, Travail, Amour, Prière, Dévotion, Connaissance) »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :