• « Karma-Bhakti-Jnâna-Râja » (Partie 56) (Action, Travail, Amour, Prière, Dévotion, Connaissance)

    222    S’il n’y a pas d’actes de miséricorde,

    8-9    Pas de pensées d’amour,

             Pas de fruits pour nourrir l’âme,

             Une fois le soir venu,

             Qu’arrivera-t-il ?

             A moins de produire

             Les fruits de l’amour,

             Indispensables à la nourriture de l’âme,

             Vous verrez cette dernière endurer la faim.

    « Karma-Bhakti-Jnâna-Râja » (Partie 56) (Action, Travail, Amour, Prière, Dévotion, Connaissance)

     

    218    Le corps vital se montrera

    8-5    Aussi exigeant que le corps physique

             Pour recevoir sa nourriture,

             Et la « faim spirituelle »

             N’est pas une métaphore.

             Les exercices rosicruciens

             Sont véritablement le pain et le vin

             Qui nourrissent le corps vital.

     

    219    Nous pouvons gravement nuire

    8-6    A notre santé spirituelle

             Par la satisfaction immodérée

             De nos appétits

             Et par des goûts pervertis

             En matière de nourriture spirituelle.

             De bonnes actions et de petits actes de service,

             Aimant et désintéressé,

             Sont les fruits qui doivent être cultivés

             Dans le jardin de la vie quotidienne.

     

    220    La ferme répression de toute tendance

    8-7    A la tyrannie, au dédain,

             Les efforts déployés pour dominer

             Les bas appétits et les passions animales

             Sont les fruits qui doivent être cultivés

             Dans le jardin de la vie quotidienne.

             L’exercice du soir

             Amalgame les fruits et les prépare,

             Par le jeu de l’alchimie spirituelle,

             En vue de leur assimilation

             Par l’exercice du matin.

     

    221    Sont construites les deux parties du corps vital

    8-8    Et se dessinent des lignes de séparation

             Qui finiront par former

             Le « soma psychikon », le corps psychique.

             Le corps de l’âme est un véhicule indépendant,

             Utilisable, pour des randonnées spirituelles

             Dans la plus vaste sphère du service

             Sur une plus grande échelle.

     

    222    S’il n’y a pas d’actes de miséricorde,

    8-9    Pas de pensées d’amour,

             Pas de fruits pour nourrir l’âme,

             Une fois le soir venu,

             Qu’arrivera-t-il ?

             A moins de produire

             Les fruits de l’amour,

             Indispensables à la nourriture de l’âme,

             Vous verrez cette dernière endurer la faim.

     

    223    Nous devons nous montrer très exigeants

    8-10  Dans le choix de la nourriture

             Destinée à notre âme.

             Il est des candidats qui trébuchent

             Au bord du chemin

             Et cessent leurs efforts.

             Que Dieu ait pitié

             De leurs âmes affamées !

     

    224    Le corps vital émet un son

    8-11  Comparable à celui que produit

             Le vol du bourdon.

             Pendant la vie, les ondes sonores éthériques

             Attirent les substances chimiques

             Provenant de notre nourriture

             Et les placent de façon

             A former les organes et les tissus.

     

    225    Des spores, disposées sur une plaque

    8-12  De verre frottée par un archet,

             Se groupent en figures géométriques

             Sous l’action des ondes vibratoires.

             Tant que les vibrations sonores éthériques

             De notre corps vital

             Sont en harmonie

             Avec la note fondamentale de l’archétype,

             Les substances chimiques dont se nourrit notre corps

             physique

             Sont utilisées et assimilées convenablement,

             Et nous sommes en bonne santé.

     

    226    Dès que les ondes sonores du corps vital

    8-13  S’écartent de la note fondamentale de l’archétype,

             Cette dissonance dispose

             Les substances chimiques de notre nourriture

             D’une façon non conforme

             Aux lignes de force archétypales.

             On observe alors, dans le corps physique,

             Une élimination imparfaite des déchets,

             L’accumulation de poisons dans l’organisme,

             Une multiplication anormale de certaines cellules,

             Des excroissances, etc.

     

    227    La maladie continue

    8-14  Jusqu’à ce que l’harmonie

             Ait été rétablie

             Dans le corps vital.

             Dès que la cause invisible

             A été éliminée,

             Les effets visibles disparaissent,

             Et la santé se rétablit.

             En ses débuts la maladie

             Se manifeste dans le corps vital

             Avant que le corps physique ne commence

             A montrer des signes morbides,

             Et la guérison du corps vital

             Précède également la convalescence.

     

    228    La satisfaction ignorante

    8-15  Des fonctions créatrices,

             Sous des influences planétaires défavorables,

             Etait le péché commis

             Contre les lois de la nature.

             Ce péché a introduit la mort

             Et la souffrance dans le monde,

             Il nous a éloignés de nos gardiens primitifs,

             Et nous a forcés d’errer dans le désert du monde

             Pendant une éternité.

     

     

    « « Karma-Bhakti-Jnâna-Râja » (Partie 55) (Action, Travail, Amour, Prière, Dévotion, Connaissance) « Karma-Bhakti-Jnâna-Râja » (Partie 57) (Action, Travail, Amour, Prière, Dévotion, Connaissance) »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :