• La Corde et le Serpent (Quatrième partie)

    Il en est de même de la franc-maçonnerie. Celle-ci est une démocratisation de l’acte d’atteindre l’éternel pour l’intégrer dans le temporel. En effet, dans les religions, cette opération est réservée aux prophètes et aux prêtres. Pour les maçons, cette opportunité est ouverte à tout un chacun, sous réserve qu’il s’en donne les « moyens ».

    La Corde et le Serpent (Quatrième partie)

     

    DEUXIEME PARTIE : LES DEUX VOIES

    Maçon mûr/Maçon non mûr :

    Pierre brute contenant la pierre cubique

    Le maçon mûr, qui atteint la cible, vérité du monde maçonnique. Il s’agit d’éclairer. La lumière est un don gratuit.

    Le maçon non mûr : c’est un travail superficiel, en surface. Création d’un Super-ego. C’est le monde de l’erreur et de l’illusion, le monde du faux semblant. Il s’agit de briller : les regards des autres sont captés et tournés vers soi.

    La pierre cubique a toujours été là. C’est Cela. Mais ce n’est ni ceci, ni cela. Cela veut dire que la pierre cubique, ou pierre philosophique, est hors du temps et de l’espace : elle est éternelle et infinie. Ce qu’il faut faire, c’est s’interroger : qu’est-ce qui voile celle-ci ? C’est la pierre brute, ou l’ego. Il faut donc, après l’initiation, retrouver notre Etre réel, et annihiler l’ego.

    Le circuit de la goutte d’eau, qui ne fait que changer de forme est le suivant : dans l’océan, elle s’évapore, et retombe en pluie sur la montagne. Elle s’écoule ensuite depuis le torrent jusqu’à la rivière et atteint de nouveau l’océan.

     

    Que nous réserve l’avenir ? Quelle est la mission de la franc-maçonnerie au XXI° siècle ?

    La plupart des présentations de la franc-maçonnerie retiennent les points suivants :

    • Présentation à la fois des mythes et de la réalité. De la réalité est présentée l’action, à différentes époques, de la franc-maçonnerie, pour faire progresser l’idéal laïque et démocratique.
    • Pour ce qui est de la franc-maçonnerie aujourd’hui, la démarche est surtout individuelle : amélioration de soi-même.

    Il en résulte que la franc-maçonnerie apparaît surtout comme un club service, avec de nombreuses affaires : argent (finances), sexe, pouvoir,…

    Or, la franc-maçonnerie devrait être à la pointe du combat, y compris socialement !

    « Liberté-Egalité-Fraternité » :

    • Application réelle des droits de l’homme/ Droits de la Personne : Ecologie/Ecocide ; Démocratie
    • Egalité des genres ; Modification du rituel et des symboles
    • Socialisme ou barbarie : Fin du capitalisme. socialisation des moyens de production. Exercice du pouvoir par la classe ouvrière.
      • Révolution
      • Guerre impérialiste

     

    Temps ou Eternité/

    Selon que l’on adopte l’un ou l’autre facteur pour fonder la Loge et le Temple, on obtient deux maçonneries bien différentes.

     

    Le mythe de la caverne de Platon (Livre VII de la République de Platon) :  

    Dans la caverne, l’homme est « consommé » par le Temps. Il est dans l’espace-temps du mondes des apparences, du mode des trois états (éveil, rêve, sommeil profond), qui représente une tombe : il est « enterré », et déjà « mort ». Quand il est « initié », c’est-à-dire qu’il passe la « porte » de la caverne, il entre dans le Temple : il passe dans le monde de l’Eternité, qui est la vérité du monde. C’est un monde hors du Temps et de l’Espace, qui est la dimension infinie et éternelle de l’univers. Puis, quand il retourne dans la caverne, pour rejoindre ses frères et sœurs en humanité, c’est-à-dire dans le monde profane, il vient avec un oint de vue qui a changé : il apporte de l’Eternité dans la temporalité. Ceci peut être représenté par un 8, deux cercles symbolisant le passage par un point, porte ouverte dans les deux sens, le profane et le sacré.

    Il y a rapprochement de la raison et de l'imaginaire chez Platon quand il utilise l'allégorie de la caverne pour enseigner à ses frères Glaucon et Adimante l'organisation politique de la cité. Il va plus loin encore en mettant en exergue que les prisonniers restés dans la caverne sont persuadés que c'est eux qui ont le bon rapport avec la vérité. Celui qui redescend vers eux et qui a vu la vraie lumière n'est pas cru et ils seraient prêts à le tuer. Attitude qui n'est pas sans faire penser à l'obscurantisme d'aujourd'hui qui conduit aux pires choses ; haine, sang...Une autre interprétation symbolique pourrait être que notre espace visuel est notre prison, que le soleil que nous contemplons est le feu de la caverne platonicienne et que nous sommes agglutinés en bas et que nous devons encore faire l'ascension comme l'a fait ce prisonnier, c'est à dire l'ascension de l'âme vers l'intelligible.

    Dans leur attitude les hommes de la caverne fuient la vraie lumière pour regarder vers le bas, vers les choses qu'ils sont en mesure de distinguer dans une attitude de paresse. Pourtant comme le souligne Platon ils sont en mesure de voir mais il leur manque "l'art de mettre en oeuvre le retournement" pour diriger leur regard vers la vraie Lumière. Et c'est là que Platon situe le rôle de l'éducation des jeunes âmes pour leur apprendre à retourner leur regard vers le haut, à se détacher de leur lien, à l'image des liens qui enserrent les prisonniers de la caverne et les empêchent de se retourner. Ils doivent faire l'expérience de la lumière, mais il met ses élèves en garde, une lumière trop vive peut éblouir et conduire aussi à l'aveuglement. La conséquence est politique il convient dans la fondation de la cité de conduire tous les citoyens à sortir de leur état de cécité et les aider à gravir le chemin de l'ascension. Ce chemin ne peut être gravi que par le savant mélange dans les âmes des citoyens du désir, de l'ardeur et de la réflexion (en fait il allait plus loin en distinguant chaque classe), et c'est de cette alchimie entre les différentes composante précitées des âmes que surgira selon Platon la justice et la concorde.

    C’est la caverne de Platon. D’abord dans la caverne, puis le passage par la porte, pour accéder au soleil, puis retourner à la caverne. Certains maçonNEs restent dans la caverne des phénomènes, et « oublient » l’initiation (la naissance par la porte étroite), puis le travail dans le Temple (extérieur, à la caverne, mais à l’intérieur de soi, en haut). Pour enfin retourner dans la caverne, le monde profane, au milieu des frères et soeurs. Phénomènes-Noumène-Phénomènes. De Jean à Jean (Janus). C’est une lemniscate, le 8 couché, avec passage de l’un à l’autre, de la vie à la mort, de la vie à la mort, etc. Le Soi est l’union des deux.

     

    Franc-maçonnerie et religions :

    Deux visions du monde sont possibles :

    • Une vision du monde avec l’espace et le temps dans lequel vivent les humains ; c’est un monde où l’on meurt.
    • Une vision du monde de l’Eternité et de l’Infini. C’est un monde où l’on échappe à la mort, du moins, les personnes initiées à ce monde. L’ennemi, c’est le Temps. Dans ce monde, il est possible de « bloquer » le temps, de l’arrêter. C’est une modification du rythme de la nature, avec l’irruption de l’infini dans le Temps.

    Le monde est imprégné du temps et de l’espace : rien, dans le monde, n’est épargné par le temps.

    C’est pourquoi les religions cherchent le moyen de combattre le temps et d’introduire l’éternité, ainsi, que dans l’espace, l’infini. C’est la dimension éternelle et infinie de l’univers, ou Dieu. Il en est ainsi des trois religions monothéistes, judaïsme, christianisme et islam.

    « Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

    1 Par le Temps ! 2 L'homme est certes, en perdition, 3 sauf ceux qui croient et accomplissent les bonnes œuvres, s'enjoignent mutuellement la vérité et s'enjoignent mutuellement l'endurance. » (Sourate 103 – Al-Asr – le temps)

    Luc (10:25-28) :

    « 25 Un docteur de la loi se leva, et dit à Jésus, pour l’éprouver : Maître, que dois-je faire pour hériter la vie éternelle ? 26 Jésus lui dit : Qu’est-il écrit dans la loi ? Qu’y lis-tu ? 27 Il répondit : Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta force, et de toute ta pensée ; et ton prochain comme toi-même. 28 Tu as bien répondu, lui dit Jésus ; fais cela, et tu vivras… »

    (Exode : 3:13-15) :

    «13 Moïse répondit à Dieu : « J’irai donc trouver les fils d’Israël, et je leur dirai : “Le Dieu de vos pères m’a envoyé vers vous.” Ils vont me demander quel est son nom ; que leur répondrai-je ? » 14 Dieu dit à Moïse : « Je suis qui je suis. Tu parleras ainsi aux fils d’Israël : “Celui qui m’a envoyé vers vous, c’est : JE-SUIS”. » 15 Dieu dit encore à Moïse : « Tu parleras ainsi aux fils d’Israël : “Celui qui m’a envoyé vers vous, c’est LE SEIGNEUR (YHWH), le Dieu de vos pères, le Dieu d’Abraham, le Dieu d’Isaac, le Dieu de Jacob”. C’est là mon nom pour toujours, c’est par lui que vous ferez mémoire de moi, d’âge en d’âge. »

    «1 En ce temps-là, Michaël, le prince supérieur, qui a mission de protéger les enfants de ton peuple, sera à son poste; et ce sera un temps de détresse tel qu'on n'en aura pas vu depuis qu'existent des nations jusque-là. En ce temps-là, la délivrance viendra pour ton peuple, pour tous ceux qui se trouvent inscrits dans le livre. 2 Beaucoup de ceux qui dorment dans la poussière du sol se réveilleront, les uns pour une vie éternelle, les autres pour être un objet d'ignominie et d'horreur éternelle. 3 Les sages resplendiront comme l'éclat du firmament, et ceux qui auront dirigé la multitude dans le droit chemin comme les étoiles, à tout jamais. » (Daniel : 12:1-3)

    Il en est de même de la franc-maçonnerie. Celle-ci est une démocratisation de l’acte d’atteindre l’éternel pour l’intégrer dans le temporel. En effet, dans les religions, cette opération est réservée aux prophètes et aux prêtres. Pour les maçons, cette opportunité est ouverte à tout un chacun, sous réserve qu’il s’en donne les « moyens ».

     

     

    « La Corde et le Serpent (Troisième partie) La Corde et le Serpent (Cinquième partie) »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :