• La fin d’un monde (Partie 7)

    le bonheur de tous et l’intérêt général sont le moteur qui conduit tous les cœurs à l’unisson

    laissez derrière vous le mensonge les médias vendus aux plus offrants et la justice à deux vitesses

    la france devient un facteur de paix d’entente et de coopération sur un pied égalitaire entre toutes les nations

     

    La fin d’un monde (Partie 7)

     

    XIIII

    prolétariat de france voici le signe sous lequel tu vaincs le drapeau rouge avec la faucille et le marteau

    la france nation éclairée est le pilote et l’avant-garde des autres nations

    elle montre l’exemple en s’engageant résolument sur la voie de la fraternité et de l’amour

    c’est la première nation à se débarrasser de la sangsue exploiteuse

    elle montre comment se débarrasser du joug de l’exploitation capitaliste et impérialiste conduite par le parti communiste nouveau moïse

    elle s’en va vers la jérusalem céleste

    le bonheur de tous et l’intérêt général sont le moteur qui conduit tous les cœurs à l’unisson

    laissez derrière vous le mensonge les médias vendus aux plus offrants et la justice à deux vitesses

    la france devient un facteur de paix d’entente et de coopération sur un pied égalitaire entre toutes les nations

    elle ne veut plus des guerres injustes menées pour le seul profit des grands monopoles

    laissez aller mon peuple

    libérez le peuple de l’esclavage salarié

    la bourgeoisie n’a aucune légitimité pour maintenir le peuple en esclavage

    mon peuple doit s’émanciper et se libérer par tous les moyens dont la violence révolutionnaire car il a la maturité pour accéder à la démocratie réelle

    tout le pouvoir pour le peuple aucun pouvoir pour la bourgeoisie

    le travail de la lutte des classes est repris et l’idéal de la commune de paris est enfin réalisé

    le parti du prolétariat doit manœuvrer de telle sorte que les trois fractions de la bourgeoisie soient battues aussi bien militairement que culturellement idéologiquement et socialement

    ces dominateurs qui exploitent le peuple sans vergogne sont extraits de la société et placés sous le joug de la dictature du prolétariat

    laissez aller mon peuple vers la société socialiste de fraternité et d’amour

    deux conditions sont indispensables pour franchir l’étape actuelle c’est la création d’un parti communiste émanation des éléments les meilleurs de la classe ouvrière capables de constituer l’état-major qui guide l’ensemble du peuple vers l’avenir radieux et la création d’une armée rouge outil indispensable pour écraser une fois pour toutes la force de la réaction et maintenir une dictature implacable sur ceux qui refusent en pratique les valeurs de liberté d’égalité et de fraternité

    lors de l’étape transitoire chaque élément du prolétariat fait preuve d’une morale d’acier qui sacrifie tous les intérêts personnels et égoïstes à la survie et à la gloire de la classe ouvrière dans son ensemble

    seuls priment l’égrégore et la vie

    le peuple français a traversé suffisamment d’épreuves et il connaît suffisamment son histoire pour y puiser une énergie et une force capable de renverser et de contenir les montagnes de la réaction

    l’expérience vécue par le prolétariat français en particulier lors de la commune de paris du front populaire de la lutte contre le nazisme et les collaborateurs et lors des soixante-dix dernières années ainsi que les théories révolutionnaires développées par les penseurs du prolétariat surtout marx engels lénine staline mao tsé-toung mais aussi l’expérience universelle de tous les opprimés de la terre notamment l’union soviétique de mille neuf cent dix sept à mille neuf cent cinquante trois et la chine populaire de mille neuf cent quarante neuf à mille neuf cent soixante seize dont la première grande révolution culturelle prolétarienne tous ces éléments de pratique et de théorie sont suffisants pour pouvoir s’appuyer dessus et créer la pensée guide propre à la france permettant à celle-ci d’accéder lors des prochaines années à un état socialiste digne de ce nom

     

    XV

    le prolétariat assume son rôle historique son devoir et sa responsabilité

    la grande masse de la classe sort de la léthargie pour échapper à l’enfer capitaliste et conquérir l’idéal socialiste

    sa main ne tremble pas et le courage est son guide

    tout obstacle sur son chemin est lourdement frappé afin d’aplanir celui-ci

    le vingt-et-unième siècle est le siècle d’une ère nouvelle du renouveau et de la vie renaissante ou alors c’est le siècle de la mort et de la nouvelle chute

    si la barbarie l’emporte ainsi que l’apathie du prolétariat accompagnées du fascisme du fanatisme et de la finitude alors se mettent en route automatiquement en fonction de la loi de compensation les dix plaies

    ce qui signifie la fin de l’actuelle dispensation

    il faut dans ces conditions recommencer et attendre une nouvelle dispensation pour atteindre le but de « liberté égalité fraternité » entre tous les êtres vivants

    plus la haute bourgeoisie va ressentir que le pouvoir lui échappe et qu’elle doit disparaître et plus elle va se tourner vers des solutions extrêmes afin d’assurer sa survie même temporaire

    en réponse à cette barbarie les solutions révolutionnaires sont de plus en plus radicales

    chacun doit compter sur lui-même et sur sa classe sociale

    compter sur ses propres forces est la seule issue

    car il n’existe aucun homme providentiel aucun sauveur

    toute personne qui prétend à ce rôle est un usurpateur et il est foncièrement anti-social

    il s’agit de faire une ligne de démarcation nette et définitive entre un représentant politique bourgeois et un représentant politique prolétarien

    le représentant bourgeois représente les intérêts de la bourgeoisie tout en se donnant une image d’au-dessus des partis il est victime de l’appât du gain corrompu se servant de ses postes et mandats pour se protéger de toute répression y compris de la justice bourgeoise pourtant déjà bien clémente à son égard c’est un cumulard richissime qui place par népotisme ses familiers dans de bonnes places c’est un professionnel de la politique

    par contre le représentant prolétarien accepte consciemment de représenter les intérêts de la classe ouvrière il a un revenu modeste correspondant à celui d’un salarié ouvrier humble il reflète dans son style de vie la morale prolétarienne il est au service du peuple et du bien commun en cas de faiblesse de trahison ou de manquement à ses devoirs il est automatiquement démis de ses fonctions et soumis aux sanctions les plus extrêmes de la justice prolétarienne il n’occupe qu’un seul mandat et rend compte autant que de besoin à ses mandants de la façon dont il s’adonne à ses activités et du bilan des résultats obtenus il est sans crainte et sans peur toujours prêt à donner sa vie pour la cause des plus pauvres et pour la justice prolétarienne

    les sciences économiques et sociales ont suffisamment progressé et l’application de celles-ci permet d’instaurer une société plus juste

    de grands penseurs ont posé les grandes lignes qui permettent à l’humanité de passer du stade préhistorique à l’étape historique celle du socialisme qui met fin à la bestialité

    ces penseurs sont notamment karl marx friedrich engels lénine staline et mao tsé-toung

    des peuples comme les peuples soviétiques de mille neuf cent dix sept à mille neuf cent cinquante trois et les peuples chinois de mille neuf cent quarante neuf à mille neuf cent soixante seize ont ouvert la voie et montré l’exemple de l’édification d’une société plus juste et plus égalitaire

    si ces derniers ont temporairement fait marche arrière eux aussi bientôt reprennent leur marche en avant

    le contexte de la prise du pouvoir par le prolétariat ainsi que l’exercice de ce pouvoir dans le cadre de la dictature du prolétariat est variable

    si ce contexte comporte toujours la lutte des classes âpre sanguinaire et pacifique violente et non-violente menée par l’état-major du prolétariat le parti communiste la classe ouvrière et le peuple contre la classe bourgeoise par contre le cadre peut être la paix relative et cela peut être aussi la guerre ouverte guerre civile à l’intérieur du pays et guerre inter impérialiste et contre les divers impérialismes à l’extérieur du pays

    la bourgeoisie ne se prive pas pour défendre ses intérêts de mener diverses guerres à l’extérieur contre les peuples que ce soit au mali en libye en irak en syrie ou en afghanistan

    quel que soit le contexte guerre ou paix relative le prolétariat garde son autonomie par rapport à la bourgeoisie et lutte pour défendre ses intérêts propres

    c’est là un des enseignements inexorables du vingtième siècle

    par son habileté manoeuvrière la bourgeoisie en s’appuyant sur l’opportunisme et l’arrivisme des pseudo représentants de la classe ouvrière comme maurice thorez georges marchais et consorts a su atteler le wagon du prolétariat à sa propre locomotive lui faisant servir les intérêts de la bourgeoisie en arguant de valeurs « nationales » de la république « neutre » etc. c’est aussi ce à quoi ont servi les délégués « jaunes » des divers syndicats maisons faire servir les intérêts bourgeois au prolétariat trahissant les intérêts réels et vitaux du prolétariat qui sont la prise du pouvoir politique ceci afin de préserver la société bourgeoise

    s’il est possible tactiquement de passer des alliances avec certaines fractions de la bourgeoisie de créer un front populaire à géométrie variable contre une cible à un moment donné le prolétariat et son parti communiste doivent toujours conserver leur autonomie luttant pour leurs intérêts stratégiques la prise de tout le pouvoir la destruction de l’état bourgeois l’instauration de la dictature du prolétariat pour aller vers le communisme au niveau de l’humanité

     

     

    « La fin d’un monde (Partie 6)La fin d’un monde (Partie 8) »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :