• XXI° siècle La fin d’un monde ? (Partie 2)

     

    si rien n’est fait rapidement en particulier par l’action de la classe prolétarienne et les éléments les plus clairvoyants et éclairés de la classe bourgeoise alors en application de la loi de compensation qui fait que chacun collectivement et individuellement récolte ce qu’il sème le sort de l’humanité est une fin brutale la fin de la présente dispensation et l’attente d’une nouvelle dispensation pour permettre à l’humanité ailleurs et plus tard de reprendre son cheminement et son évolution vers la perfection

     

    XXI° siècle La fin d’un monde ? (Partie 2)

     

    le moment du passage est difficile car il faut rompre les amarres et ne garder que l’essentiel

    l’ego fait tout pour tirer en arrière vers le passé et la bestialité

    la france a une mission universelle ouvrir la voie à la « liberté égalité fraternité » en achevant le grand œuvre commencé par la révolution de mille sept cent quatre vingt neuf

    une double voie est ouverte

    soit c’est la voie du pire et les super riches les monopoles capitalistes et la grande bourgeoisie sont maintenus au sommet de la société alors c’est le début d’une guerre le règne de l’anarchie et de la désolation c’est la voie de la barbarie

    soit les ouvriers et les classes populaires prennent violemment le pouvoir à la bourgeoisie mettant fin au vieux monde pour créer un monde nouveau c’est la voie du socialisme

    il n’y a pas de place pour l’entre-deux les tièdes et les mous

    soit moloch et l’argent soit le soi et l’amour

    car l’antéchrist l’ego l’égotisme et l’égoïsme sont déjà vaincus

    s’approche à grande vitesse la fin de l’humanité exploiteuse

    la bourgeoisie est éliminée et rayée du livre de la vie la nouvelle aristocratie doit être retranchée de la surface de la terre

     

    II

    voici venue la fin du cycle commencé en mille sept cent quatre vingt neuf

    la bourgeoisie a fait son œuvre et a rempli pleinement son rôle historique

    elle a construit une société avec des monopoles gigantesques et monstrueux tout en accaparant égoïstement la plupart des richesses économiques

    le temps est donc venu pour elle de disparaître afin de rendre à la société ces richesses et les socialiser

    le dilemme est le suivant

    soit la bourgeoisie maintient sa présence à la surface de la terre et ceci marque la fin de l’humanité

    soit la majorité du peuple se soulève et reprend la réalité du pouvoir anéantissant la bourgeoisie et c’est là la seule condition de la survie

    de l’humanité en cette fin d’ère

    les hommes ont entamé une nouvelle chute en raison d’un développement et d’une excroissance sans retenue de l’ego du « moi je » au-delà de toute limite raisonnable

    l’humanité s’enfonce dans la matérialité la plus noire

    il en résulte la nécessité d’un nouvel exode

    laissez aller mon peuple vers le socialisme vers les sommets là où l’air est vivifiant

    si rien n’est fait rapidement en particulier par l’action de la classe prolétarienne et les éléments les plus clairvoyants et éclairés de la classe bourgeoise alors en application de la loi de compensation qui fait que chacun collectivement et individuellement récolte ce qu’il sème le sort de l’humanité est une fin brutale la fin de la présente dispensation et l’attente d’une nouvelle dispensation pour permettre à l’humanité ailleurs et plus tard de reprendre son cheminement et son évolution vers la perfection

    les bourgeois se prennent illégitimement pour les nouveaux rois et les nouveaux nobles

    présidents députés sénateurs maires ils occupent les palais d’autrefois rebaptisés les palais de la république

    ils sont bientôt des fantômes

    barbare bourgeoisie

    le nazisme idéologie de la bourgeoisie extrémiste allemande tout comme le fascisme idéologie de la bourgeoisie extrémiste française et italienne se traduisent aujourd’hui en france par le front national

    c’est pourquoi il ne faut pas oublier ce passé

    ni les exactions des nazis en france ni les exactions des fascistes et collaborateurs qui ont été un peu vite épargnés et « passés à l’as » à la libération du territoire par de gaulle et la classe bourgeoise qui veut contrebalancer le poids des communistes en s’alliant avec les représentants cachés des fascistes et en s’appuyant sur les alliés anglo-américains

    le prolétariat français est éduqué à la fois par le passé long (esclavagisme féodalisme) mais aussi par le passé court et récent (commune de paris première guerre mondiale front populaire deuxième guerre mondiale soixante-dix années de bourgeoisie triomphante)

    cela a donné lieu à l’extorsion des biens économiques des juifs exterminés

    il s’en est suivi une forme de négationnisme officiel car les libérateurs n’ont pas pu aller jusqu’au bout dans le jugement et la condamnation des criminels français

    il convient aujourd’hui de réécrire cette histoire en tenant compte véritablement de la vérité objective et de démasquer le rôle d’occultation qu’ont joué les historiens bourgeois

    rien n’interdit aujourd’hui de condamner aux yeux de l’histoire les traîtres mêmes morts à la nation et à la classe ouvrière

    sans craindre également de mettre en exergue les défauts propres au prolétariat lui-même forcément imprégné « imbibé » de la crasseuse idéologie dominante bourgeoise

    ceci afin de l’émanciper

    depuis la commune de paris la bourgeoisie a su éviter l’émergence d’un véritable mouvement communiste cohérent fort et massif afin de préserver ses intérêts particuliers et sauvegarder ainsi les bases de la société capitaliste

    mais aujourd’hui le terme de cette possibilité est atteint

    avec l’écocide les atteintes à la biosphère (terre eau air) la barbarie et le retour de la bestialité la terre va vers le bout du rouleau la fin de la gloire du monde bourgeois et la fin de tout ceci est inéluctable

    si le prolétariat et le peuple n’interviennent pas avec force et vigueur et prennent rapidement les rênes du pouvoir dans le cadre de la dictature du prolétariat vers le socialisme et une nouvelle société basée sur des principes et des valeurs nouveaux

    c’est d’ores et déjà ici et maintenant la question de la survie de l’espèce de la préservation de la vie en général sur la terre y compris des végétaux et des animaux

     

     

    « XXI° siècle La fin d’un monde ? (Partie 1)XXI° siècle La fin d’un monde ? (Partie 3) »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :