• Sonnets

     

     

    20 Le taureau.

     

    Deviens taureau obtenant l’action créatrice

    Pour acquérir toute puissance vitale

    Bucrane berceau de la lune astrale

    Capable de surmonter les injustices

     

    Les imperfections entravent le sacrifice

    Tirant le meilleur des épreuves actuelles

    Rude guerrier soleil aux rayons fractals

    Féconde le champ des inerties factices.

     

    Le taureau négatif impétuosité

    Aveugle concentration sur un point donné

    Laissant dans l'ombre tout le reste extérieur

     

    Se taire transforme l'instinct rétrécissant

    En une aversion envers tout l'étant

    Et en un penchant hardi à la profondeur.

     

     

     

    21 Rose.

     

    Source cachée de ce que l’homme a connu

    Epreuves et morts à vaincre difficultés

    A surmonter retour à la stabilité

    Après que la loi d’harmonie se soit rompue

     

    Seigneur des armées quatrième jour venu

    Base miséricorde sur le sentier

    Est à la fois sublime désintéressé

    Victoire égoïsme extrême tendu.

     

    Le karma de toute l'humanité s'obscurcit

    Tant que carnivore de viande elle se nourrit

    Sacrifiant aux bas désirs ses petits frères

     

    L'homme ne franchit pas les degrés de l’échelle

    Qui l'emmènent dans la sphère supérieure nouvelle

    La spiritualisation de la matière.

     

     

     

    22 Duel.

     

    Opérer de deux un de l’intérieur comme

    De l’extérieur mâle et femelle une chose

    Sur la vraie personne originelle se pose

    Le masque du visage commun de l’homme

     

    Les oppositions stériles par le terme

    Troisième surmontées mettant fin aux causes

    De tous conflits la vision du réel fausse

    L’énergie unifiante établit la somme.

     

    Mâle et femelle entre les deux piliers

    Source de l'équilibre appris à l'initié

    Par la langue des oiseaux l'esprit est transmis

     

    Sous le signe de la lemniscate rythmée

    Atteindre le cœur du temple pour rayonner

    Au-dehors tous les trésors au-dedans acquis.

     

     

     

    23 L’amour.

     

    Soleil crée la quintessence jour troisième

    Du Dieu sacrifié et chevalier rose-croix

    Centre et source de vie fils enfant de roi

    Consumant orgueil et faisant que l’on aime

     

    Porte qui ouvre à l’intérieur de l’homme

    Au monde où tout conçoit tant beauté et foi

    Etoile parfaite à six branches pour toi

    Illumination permanente de l’âme.

     

    Parce que tu as trop manqué d'amour dieu Rê

    Avec le soleil sur la tête quelle vanité

    Le temple absorbe du maître le petit moi

     

    Il faudra de nouveau renaître et mourir

    Car la plus grave faute consiste à se servir

    Des trésors découverts pour l’égoïste soi.

     

     

     

    24 Le dragon.

     

    Feu divin vaincu soumis mais jamais tué

    Griffon figure des quatre éléments union

    Enfant guerrier lutte pour vaincre le dragon

    Gardien du seuil des trésors nocturnes cachés

     

    La force permettra de te régénérer

    De remettre ton idéal en question

    Du divin et humain non mal mais union

    Combat rituel par lequel tu es éveillé.

     

    Coopérer avec la nature pour maîtriser

    L'animale respiration de l'éternité

    Travail de l'enfant et de la vierge femme

     

    Rejoindre le plan de la divine unité

    La division intérieure enfin surmontée

    De sorte que le corps obéisse à l'âme.

     

     

     

    25 Caducée.

     

    Comme le serpent de sa peau se dépouillant

    Et reprenant des forces nouvelles de même

    Empruntant la porte étroite le vieil homme

    Devient Dieu ce qui est épars rassemblant

     

    Second jour qui enfin détruit le penchant

    A la cristallisation continue de l’homme

    Axe de lumière vérité suprême

    Glaive résout la dualité des tranchants.

     

    Comme un éclair le rayon descend fulgurant

    Du ciel détruisant le mental dissonant

    Corps plante tes racines dans le spirituel

     

    Pour échapper à la gravitation statique

    De la mort cause d'enroulement électrique

    Pour habiter sous le rayonnement astral.

     

     

     

    26 Hermès.

     

    L’homme pareil au soleil microcosmique

    La vie reliant le haut et le bas de l'arbre

    Entre spirituel matériel équilibre

    Logos rattachant le disciple au cosmique

     

    Lumière d’amour plus tu en communiques

    Plus tu en as car jamais elle ne sombre

    Eternelle et infinie goutte d’ambre

    Viens puis retourne à l’océan fatidique.

     

    Salut poisson lumière du monde marin

    Allant toujours à l’essentiel ô roi dauphin

    Harmonisant ensemble cosmos et vibrations

     

    Fraternité humaine forte liaison

    Que le feu préserve brûlant avec passion

    La périssable individuation.

     

     

     

    27 Lune.

     

    Meurs et deviens féconde réceptivité

    Bâtisseur teinte des couleurs de ton être

    Tous les enseignements reçus de ton maître

    Gardien du seuil innommable mort révérée

     

    Annonce que la matière première renaît

    Après la putréfaction dans l'esprit entre

    Purifie l'inutilisable libère l'être

    Passant au soleil quitte l’actualité.

     

    Pénétrer dans la réalité parvenue

    Pour tourner la page saute dans l'inconnu

    Traversant le désert pour dépasser l'étant

     

    Et atteindre une harmonie plus vaste

    Avec des épreuves toujours plus abruptes

    Emmenant tout vers le primordial océan.

     

     

     

    28 Soleil.

     

    Premier jour séparation de la lumière

    Et des ténèbres réunit étroitement

    Mais aussi désarticule plus largement

    Activité et point de départ Jupiter

     

    Cœur à droite de l’intelligence claire

    Astre rénové accouché totalement

    Par la vache céleste à chaque moment

    Des soleils qui naissent à l'intérieur ton père.

     

    Seigneur du monde Phaéton paraît à minuit

    Dans les ténèbres profondes soudain surgit

    Le premier pas du voyage donne naissance

     

    Au disciple-soleil éclairant seul son chemin

    Le créateur descend si humble tu deviens

    De son trône et s'installe en ton essence.

     

     

     

    29 Ma colombe.

     

    Sortir de l’océan des pensées et du flot

    Des énergies tout en renonçant à rien

    Telle se présente l’épreuve offerte à la fin

    De la vie par la blanche colombe bel oiseau

     

    Pauvre en esprit n’oppose aucun écho

    A l'âme attentive et conscient lien

    A l’universel passant à travers tien

    Fidèle en pureté et parfait héraut.

     

    Chute et salut après végétal animal

    Sphinx fait unité de l’homme et de l’animal

    Changement constant propre à notre condition

     

    L’enfer cosmique paraît monde d'agitation

    Du même choisit le cercle d'évasion

    Rien de nouveau retour de l’ancienne action.

     

     

     

    30 Juste milieu.

     

    Donner à chacun cela à quoi il a droit

    Par le verbe le positif équilibré

    Et le négatif par son arbitre donné

    A cela par ses effets réagit la loi

     

    Vivre sans amour constitue l’état d’effroi

    Car incapable de lui-même s'évader

    Rétablir l’harmonie chaque fois violée

    Absolument complètement centré sur soi.

     

    Intelligence chef du pilier sévérité

    Amour paternel sacrifice accepté

    Aime par amour de l'amour le pélican

     

    Le sacrifice unit les parties dispersées

    Car ce qui ne s'offre pas n'est pas encore né

    Même l'orgueil humain s'élève au firmament.

     

     

     

    31 Vénus.

     

    Le disciple prépare le milieu intérieur

    En agrafant à l’oreille l'or de piété

    Mercure souffle de l’éternelle chasteté

    Pour recevoir le verbe fécondant ultérieur

     

    En ouvrant l’écoute à la voix du seigneur

    Obéit au maître intérieur réalisé

    Voies spéculative et opérative liées

    Méditant sors et mets toi à l’œuvre sans peur.

     

    Le baptême du feu régénère la nature

    Du matériel il ne reste que les cendres pures

    D'où renaît phénix philosophale pierre

     

    Conciliant les opposés tête du pilier

    Sagesse jamais née ni ne meurt feu secret

    Disparaît pour te recréer fils et père.

     

     

     

    32 Porteur de lumière.

     

    Aveugle à l'existence artificielle

    Le bandeau sur les yeux montre la vision

    Du cœur faisant naître un regard plus profond

    Accédant aux réalités intemporelles

     

    Regarde en toi masque le superficiel

    Explore ton regard intérieur nouveau fond

    Le moi remplit la fonction d’un Dieu fécond

    Passif recevant l'acte du yod potentiel.

     

    Pierre de faîte parle compas terminal

    La couronne émane le chaos initial

    Jusqu'à composer l'ordre qui est et n'est pas

     

    Réaliser la fusion céleste animale

    Conduit à la quadrature du cercle final

    Si tu ne commets pas d'erreur ni de faux pas.

     

    « SonnetsL'Amour fraternel »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :