• Récit (suite)

    366    Par l’examen de soi-même

    12-31 On apprend à juger correctement.

     

    179    Professer une croyance religieuse,

    6-27  Surtout si l’on est candidat,

             Nous charge d’une énorme responsabilité.

     

    180    À moins que nous parvenions,

    6-28  Pendant notre exercice de rétrospection,

             A sentir, comme de vivants sacrifices,

             Le feu du remords atteindre et brûler

             Jusqu’au centre même de notre cœur,

             L’effet n’en est pas complet,

             Les archives ne sont pas effacées

             Et nos vies ne s’améliorent pas de façon appréciable.

     

    181    Si nous accomplissons l’exercice de rétrospection

    6-29  Avec l’intensité voulue

             Et si notre remords est assez profond,

             Les archives sont effacées,

             Et, au moment de la mort,

             Nous n’avons plus besoin de passer notre temps

             A expier en purgatoire

             Les fautes subsistant sur notre panorama.

             Il nous restera alors un laps de temps

             Correspondant approximativement au tiers de notre vie

             écoulée,

             Pendant lequel nous pourrons faire le bien

             Et nous développer spirituellement dans les mondes

             supérieurs

             Comme aides invisibles.

     

    182    Le trop grand désir de réussir

    6-30  Est une cause de retard.

     

    L’AMOUR NE SE REJOUIT PAS DE L’INJUSTICE.

     

    183    La crainte ou les soucis

    7-1    Que l’on se forge dans la vie quotidienne

             Sont une cause de retard.

     

    184    La méthode efficace

    7-2    Pour éliminer les défauts de notre caractère

             Est de nous efforcer,

             Jour après jour,

             De pratiquer la vertu opposée.

     

    185    Efforçons-nous de chercher

    7-3    Les bons côtés de notre prochain.

             Au lieu de blâmer

             Efforçons-nous de louer.

     

    186    « La charité est patiente,

    7-4    Elle est pleine de bonté ». (Saint-Paul)

     

    187    L’application de la méthode rosicrucienne

    7-5    Pour la guérison des autres

             Est en même temps un excellent moyen

             De développer nos propres pouvoirs spirituels.

             « La foi sans les œuvres est morte ».

     

    188    Il faut montrer notre foi

    7-6    Par nos œuvres

             Dans notre entourage immédiat

             Avant de mériter des occasions

             De servir sur une plus grande échelle.

     

    189    Qui a un plus grand besoin d’être aidé

    7-7    Que celui qui souffre en son corps et son âme ?

     

    190    Nous pouvons toujours collaborer

    7-8    A notre plus grand avantage

             Avec des personnes en accord avec nous,

             Plutôt qu’avec celles

             Dont le tempérament heurte le nôtre.

     

    191    Nous sommes conscients

    7-9    A cause de la lutte

             Entre le corps vital et le corps du désir.

     

    192    Dans la bible, mars et saturne

    7-10  Sont appelés le diable et satan.

             Ils sont absolument distincts l’un de l’autre.

             L’esprit martien Lucifer a tenté Jésus

             En l’incitant à mal faire,

             Alors que Pierre a tendu au seigneur

             Un subtil piège saturnien

             En lui suggérant de ne pas faire le voyage de  Jérusalem.

     

    193    Dans la chambre est du tabernacle

    7-11  Le maçon mystique apprend la leçon du service.

             La table des pains de proposition

             Etait chargée de douze pains,

             Disposés en deux piles de six,

             Et le grain dont ils étaient faits

             Etait bien un don de Dieu,

             Mais soigné et cultivé par l’homme.

     

    194    C’est l’homme qui avait

    7-12  Battu, moulu, cuit,

             Et finalement porté le grain au temple

             En offrande au seigneur.

             Ce grain donné par Dieu

             Symbolise les occasions de croissance spirituelle

             Que Dieu nous donne

             Par les douze départements de la vie

             Représentés par les douze maisons de notre horoscope,

             Maisons placées sous la domination

             Des douze hiérarchies connues

             Par les signes du zodiaque.

     

    195    La tâche du maçon mystique

    7-13  Consiste à saisir ces occasions,

             A les « cultiver », à les transformer

             En ce « pain vivant » qui entretient

             Et nourrit l’âme.

     

    196    Nous n’assimilons cependant

    7-14  Pas la totalité de notre nourriture matérielle ;

             Il en reste un résidu,

             Une importante proportion de déchets,

             Après que notre corps en a absorbé

             La quintessence.

             De même, les pains de proposition

             N’étaient pas brûlés ou consommés

             Devant le seigneur,

             Mais deux petits tas d’encens

             Etaient disposés sur les piles de pains de proposition,

             Un sur chaque pile.

             Cet encens était supposé

             En être l’arôme,

             Que l’on brûlait plus tard

             Sur l’autel des parfums.

     

    197    La nourriture de l’âme

    7-15  Journellement recueillie

             Par le zélé maçon mystique

             Est broyée chaque soir

             Dans les meules de la « rétrospection »,

             Au moment où il se retire

             Et accomplit l’exercice scientifique

             Qui nous a été donné

             Par les frères aînés de la rose-croix.

     

    198    Il est chaque mois

    7-16  Une époque particulièrement favorable,

             Pour extraire cette quintessence

             Et la brûler devant le Seigneur

             Afin qu’elle puisse être assimilée

             Par le corps de l’âme

             Et devenir partie intégrante

             De ce radieux vêtement nuptial d’or,

             Et c’est lorsque approche

             Le moment de la pleine lune.

     

    199    Nous devons suivre

    7-17  Le sentier du service véritable

             Si nous voulons recueillir ces trésors

             Que nous pouvons « amasser dans le ciel ».

     

    200    Sans un travail effectif

    7-18  Au service de l’humanité,

             Nous n’aurons rien à apporter,

             Pas de pain à proposer

             Lors des fêtes de la pleine lune,

             Et lors des noces mystiques

             Du moi supérieur et du moi inférieur.

             Nous nous trouverons dépourvus

             Du radieux vêtement d’or,

             Ce vêtement nuptial sans lequel

             L’union ne peut jamais être consommée.

     

    201    Nous sommes les instruments

    7-19  Dont Dieu doit se servir

             Pour travailler sur la terre,

             Nous sommes ses ministres.

     

    202    « En lui nous avons la vie,

    7-20  Le mouvement et l’être ».

             Nous demeurions en lui,

             En ce jour où régnaient les ténèbres.

             L’univers est le corps de Dieu.

     

    203    Le principe christique est la lumière du monde.

    7-21 

     

    LION.

     

    204    Le feu invisible,

    7-22  Equivalent à l’obscurité

             Pour toutes les créatures terrestres,

             Est le véhicule de Dieu le Père,

              Qui est, qui fut et qui sera.

     

    205    Le principe christique

    7-23  Est le principe du service.

     

    206    Il est nécessaire

    7-24  Que nous devenions enflammés

             Et embrasés d’ardeur spirituelle.

             Nous n’arriverons à rien

             En restant tièdes ou dans les ténèbres

             Après nous être engagés sur le sentier.

     

    207    Nous devons, par tous les moyens,

    7-25  Nous efforcer d’alimenter

             Et d’attirer le feu sacré

             De façon à lui faire jeter des flammes,

             Afin que le christ puisse naître en nous,

             Car nous savons bien qu’autrement il est inutile,

             En ce qui nous concerne,

             Que le christ cosmique

             Soit venu au monde.

     

    208       Lorsque l’homme est à bout,

    7-26  Dieu a l’occasion d’intervenir.

     

    209    Avec chaque respiration nous inhalons

    7-27  De l’éther chargé de l’empreinte

             Des scènes qui nous entourent

             Et ces images

             S’impriment sur l’atome-germe de notre cœur

             Comme un cliché de nos actions du moment.

             Ces archives constituent le panorama

             Que nous nous efforçons d’effacer

             Par des sentiments de contrition

             Pour le mal commis,

             Ou des éloges impartiaux

             Pour les actions méritoires,

             Selon le principe du travail accompli

             En purgatoire et dans le premier ciel,

             Ou le désincarné est pleinement conscient

             Des souffrances causées et des joies éprouvées.

     

    210    Lorsqu’une personne tombe malade,

    7-28  Le mal peut être décelé dans le corps vital

             Avant de se manifester sur le plan physique.

     

    211    Le corps éthérique d’une personne en bonne santé

    7-29  Est un son continu

             Comparable à celui que produit le vol d’un bourdon,

             Et chaque atome pointu de ce corps

             Vibre à l’intérieur de l’atome physique qu’il vitalise.

             Ce son se combine au bruit

             De l’écoulement rapide du fluide vital émanant du corps

             Et rayonnant de sa surface dans toutes les directions.

             Les véhicules inférieurs vibrent en harmonie

             Avec l’archétype

             Tant que la santé est bonne.

             La loi de Dieu est la loi d’amour.

             Les frères aînés sont désireux de nous faire avancer.

     

    212    Personne ne saurait nous initier

    7-30  Avant que nous ayons développé

             Notre corps spirituel

             Par notre service en tant qu’aides visibles.

             A moins que nous n’ayons l’énergie dynamique

             nécessaire

             Pour sorti de notre corps

             Et entrer dans les mondes invisibles,

             Nous ne pouvons pas davantage être initiés

             Qu’un pistolet non chargé ne pourrait partir.

             L‘initiation consiste à montrer à l’aspirant

             Comment il peut transformer sa puissance latente

             En énergie dynamique,

             Tout comme la force latente de l’explosif

             Est convertie en force propulsive.

     

    213    « Et toutes ces choses

    7-31  Vous seront données par surcroît ».

             La vérité doit être cherchée

             Dans les mondes supérieurs,

             Au-dessus des luttes et des guerres

             De ce monde.

     

    L’AMOUR SE REJOUIT DE LA VERITE.

     

    214    La première condition requise

    8-1    Pour la poursuite de la vérité

             Est l’intrépidité.

             La crainte et le souci ont pour effet

             De retarder les progrès.

             Le lendemain prendra soin de lui-même.

     

    215    Nos pensées sont animées

    8-2    Par des élémentaux

             De nature semblable.

     

    216    Cultivez un état d’esprit

    8-3    Exempt de soucis

             Vous confiant pour toutes choses

             A votre Père céleste.

             Une loi naturelle veut

             Que notre attitude confiante

             Doive forcément nous apporter

             Tout ce dont nous avons besoin.

     

    217    Très peu d’entre nous

    8-4    – Pour ne pas dire aucun –

             Ont pleinement maîtrisé

             Leur corps du désir,

             Aussi devrions-nous être

             Encore entravés par la loi.

             Le travail sur le corps vital

             Et l’aspiration à la croissance de l’âme

             Ont été rendus possibles

             Par la grâce.

     

    218    Le corps vital se montrera

    8-5    Aussi exigeant que le corps physique

             Pour recevoir sa nourriture,

             Et la « faim spirituelle »

             N’est pas une métaphore.

             Les exercices rosicruciens

             Sont véritablement le pain et le vin

             Qui nourrissent le corps vital.

     

    219    Nous pouvons gravement nuire

    8-6    A notre santé spirituelle

             Par la satisfaction immodérée

             De nos appétits

             Et par des goûts pervertis

             En matière de nourriture spirituelle.

             De bonnes actions et de petits actes de service,

             Aimant et désintéressé,

             Sont les fruits qui doivent être cultivés

             Dans le jardin de la vie quotidienne.

     

    220    La ferme répression de toute tendance

    8-7    A la tyrannie, au dédain,

             Les efforts déployés pour dominer

             Les bas appétits et les passions animales

             Sont les fruits qui doivent être cultivés

             Dans le jardin de la vie quotidienne.

             L’exercice du soir

             Amalgame les fruits et les prépare,

             Par le jeu de l’alchimie spirituelle,

             En vue de leur assimilation

             Par l’exercice du matin.

     

    221    Sont construites les deux parties du corps vital

    8-8    Et se dessinent des lignes de séparation

             Qui finiront par former

             Le « soma psychikon », le corps psychique.

             Le corps de l’âme est un véhicule indépendant,

             Utilisable, pour des randonnées spirituelles

             Dans la plus vaste sphère du service

             Sur une plus grande échelle.

     

    222    S’il n’y a pas d’actes de miséricorde,

    8-9    Pas de pensées d’amour,

             Pas de fruits pour nourrir l’âme,

             Une fois le soir venu,

             Qu’arrivera-t-il ?

             A moins de produire

             Les fruits de l’amour,

             Indispensables à la nourriture de l’âme,

             Vous verrez cette dernière endurer la faim.

     

    223    Nous devons nous montrer très exigeants

    8-10  Dans le choix de la nourriture

             Destinée à notre âme.

             Il est des candidats qui trébuchent

             Au bord du chemin

             Et cessent leurs efforts.

             Que Dieu ait pitié

             De leurs âmes affamées !

     

    224    Le corps vital émet un son

    8-11  Comparable à celui que produit

             Le vol du bourdon.

             Pendant la vie, les ondes sonores éthériques

             Attirent les substances chimiques

             Provenant de notre nourriture

             Et les placent de façon

             A former les organes et les tissus.

     

    225    Des spores, disposées sur une plaque

    8-12  De verre frottée par un archet,

             Se groupent en figures géométriques

             Sous l’action des ondes vibratoires.

             Tant que les vibrations sonores éthériques

             De notre corps vital

             Sont en harmonie

             Avec la note fondamentale de l’archétype,

             Les substances chimiques dont se nourrit notre corps

             physique

             Sont utilisées et assimilées convenablement,

             Et nous sommes en bonne santé.

     

    226    Dès que les ondes sonores du corps vital

    8-13  S’écartent de la note fondamentale de l’archétype,

             Cette dissonance dispose

             Les substances chimiques de notre nourriture

             D’une façon non conforme

             Aux lignes de force archétypales.

             On observe alors, dans le corps physique,

             Une élimination imparfaite des déchets,

             L’accumulation de poisons dans l’organisme,

             Une multiplication anormale de certaines cellules,

             Des excroissances, etc.

     

    227    La maladie continue

    8-14  Jusqu’à ce que l’harmonie

             Ait été rétablie

             Dans le corps vital.

             Dès que la cause invisible

             A été éliminée,

             Les effets visibles disparaissent,

             Et la santé se rétablit.

             En ses débuts la maladie

             Se manifeste dans le corps vital

             Avant que le corps physique ne commence

             A montrer des signes morbides,

             Et la guérison du corps vital

             Précède également la convalescence.

     

    228    La satisfaction ignorante

    8-15  Des fonctions créatrices,

             Sous des influences planétaires défavorables,

             Etait le péché commis

             Contre les lois de la nature.

             Ce péché a introduit la mort

             Et la souffrance dans le monde,

             Il nous a éloignés de nos gardiens primitifs,

             Et nous a forcés d’errer dans le désert du monde

             Pendant une éternité.

     

    229    La pureté est la seule clé

    8-16  Avec laquelle nous pouvons espérer

             Ouvrir la porte menant à Dieu.

             C’est ce qu’a dit le christ

             En d’autres termes :

             « Bienheureux ceux qui ont le cœur pur,

             Car ils verront Dieu ».

             La chair doit être consumée

             Sur l’autel du sacrifice de soi-même,

             L’âme doit être lavée

             Dans le bassin de consécration

             A la vie supérieure

             Avant de s’approcher

             De la porte du temple.

     

    230    Lorsque enfin dépouillée,

    8-17  Appauvrie et aveuglée,

             Par les larmes de la repentance,

             L’âme erre dans les ténèbres,

             Cherchant la porte du temple,

             Elle la trouvera.

             Elle pourra frapper,

             Et la porte s’ouvrira certainement,

             Et lorsqu’elle demandera

             La lumière et le vêtement,

             Le gardien ne fera pas la sourde oreille.

     

    231    Le gardien conduira

    8-18  L’âme de l’aspirant

             Dans la chambre est du temple,

             Illuminée par le chandelier à sept branches,

             Image de la pleine clarté de la lune

             Qui change par périodes de sept jours.

             Dans cette salle du service,

             On lui apprendra à tisser

             Le lumineux vêtement de flamme

             Dont parle saint Paul

             Sous le nom de « soma psychikon »

             Ou corps de l’âme,

             Formé de l’arôme des pains de proposition.

     

    232    La chambre ouest du tabernacle

    8-19  Est obscure,

             Aussi obscure que le ciel

             A l’époque où la lune

             Accompagne à l’occident le soleil couchant.

             Si l’aspirant n’a pas progressé

             Depuis son entrée

             Dans la lumineuse chambre est ou salle du service,

             Il lui est absolument impossible

             De pénétrer dans la chambre ouest.

     

    233    Lorsque l’aspirant était à l’est,

    8-20  Il se trouvait dans les ténèbres spirituelles

             De l’homme moyen qui manque

             De la lumière intérieure ;

             Aussi était-il nécessaire

             De lui fournir la lumière extérieure.

     

    234    Parvenu au degré élevé

    8-21  Symbolisé par l’obscure chambre ouest,

             L’aspirant est censé avoir développé,

             Au service de l’humanité,

             Le lumineux corps spirituel

             Et posséder la lumière intérieure,

             Celle qui éclaire chaque homme.

             A défaut de cette lumière,

             L’aspirant ne peut entrer

             Dans la chambre ouest du temple.

             La lumière intérieure

             Est le corps spirituel,

             Le vêtement nuptial d’or pur

             Revêtu par l’épouse

             Au moment de son union mystique avec Dieu.

             Lorsque l’aspirant est entré

             Dans la chambre ouest du temple,

             Il voit, parce qu’il possède la lumière intérieure.

     

    235    L’arche de l’alliance

    8-22  Se trouve dans la partie la plus occidentale

             De la chambre ouest du temple.

             Au-dessus de l’arche d’alliance

             Il y a un feu invisible,

             Qui est la divinité,

             Le but de l’aspiration de l’aspirant,

             La gloire de la shekinah

             Ou nuée du sanctuaire.

     

    VIERGE.

     

    236    Cette lumière invisible,

    8-23  Ce feu ardent surmontant le propitiatoire,

             Cette voix parlant

             A ceux qui pénétraient dans ce lieu sacré

             C’était la présence réelle de Dieu

             Se manifestant aux hommes.

             Cette lumière brille

             Aujourd’hui comme jadis

             Sur l’autel mystique.

     

    237    De même que notre satellite

    8-24  Accumule la lumière reçue du soleil

             Pendant son cycle de croissance

             De la nouvelle à la pleine lune,

             De même aussi l’homme

             Avançant sur le sentier de la sainteté

             Accumule, en profitant

             Des glorieuses occasions de service désintéressé

             Qui lui sont offertes,

             Les matériaux entrants

             Dans la composition de son vêtement de noce,

             Et les nuits de pleine lune

             Sont le moment le plus propice

             A l’assimilation de ces matériaux.

     

    238    Les sauveurs de l’humanité

    8-25  Naissent au solstice d’hiver,

             Au cours de la nuit

             La plus longue et la plus sombre de l’année.

     

    239    Les aides invisibles « naissent »

    8-26  Le plus facilement

             Pendant la nuit

             La plus longue et la plus sombre du mois,

             Celle de la nouvelle lune.

             L’heure la plus sombre

             Précède l’aurore

             Dans la vie spirituelle

             Aussi bien que dans la nature.

     

    240    Nous devons vivre une vie nouvelle,

    8-27  Vivre la vie.

             Nous sommes tous imparfaits,

             Mais le nombre de nos chutes

             Importe peu

             Tant que nous repartons

             Pour recommencer la lutte.

             Nous ne devrions pas fixer nos idées

             Sur nos chutes,

             Mais les oublier,

             Et faire un nouveau départ.

     

    241    Notre but est toujours

    8-28  D’encourager chacun

             A vivre la vie supérieure,

             Mais jamais de jeter un voile

             Sur la satisfaction des désirs inférieurs

             Ou de l’excuser.

             Soyons avant tout honnêtes avec nous-mêmes

             Et déposons tous nos fardeaux,

             Y compris nos péchés de prédilection,

             Pour participer, avec patience et persévérance,

             A la course à laquelle nous sommes invités,

             Car prêcher ne nous conduira jamais au but.

             Le principe de guérison est la principale activité

             Des candidats pendant la nuit.

     

    242    Les candidats sont inconscients

    8-29  Pour la plupart

             Et ils le restent jusqu’à leur première initiation

             Dans le temple de la rose-croix,

             Où on les fait passer consciemment

             Dans les mondes invisibles.

             Il faut s’accoutumer à l’idée

             De se trouver, pendant la nuit

             Très loin de son corps.

             La loi qui provoque notre départ

             Au moment où nous nous endormons

             Assurera tout aussi inévitablement

             Notre retour dans le corps physique

             Lorsque viendra le matin.

             Ce n’est qu’après l’initiation

             Que l’on prend soi-même

             La responsabilité de sa vie

             Chaque fois que l’on quitte

             Consciemment son corps

             Pour prendre son essor

             Dans les mondes invisibles.

             L’affliction ramène nos pensées

             A la maison du Père.

     

    243    Notre terre est une vallée de larmes.

    8-30  Depuis que nous avons quitté notre Père céleste

             Pour nous cristalliser dans ce monde,

             Au point de désirer y vivre toujours,

             La douleur parait le seul moyen efficace

             De diriger nos pensées vers notre patrie céleste,

             Vers le Père de tous les esprits;

             Elle est donc nécessaire à notre croissance spirituelle.

     

    244    Tout en cueillant les fleurs sauvages

    8-31  Des plaisirs charnels,

             Nous ressentons de temps en temps,

             La piqûre d’ortie du chagrin et de la souffrance.

             On ne peut récolter ce que l’on n’a pas semé,

             Et on ne peut non plus éviter de retrouver

             Tout ce que l’on a planté de bon ou de mauvais.

             Bien que les meules des dieux

             Tournent lentement,

             Leur mouture est extrêmement fine.

             Affronter vaillamment nos épreuves

             Et avoir l’esprit ouvert aux leçons

             Qui nous sont données.

     

    L’AMOUR EXCUSE TOUT.

     

    245    Dans la musique, le mode majeur

    9-1    Exprime la joie et l’aspiration,

             Tandis que le mode mineur

             Traduit la plainte et la douleur

             Et le soupir de la tristesse.

             Chez les humains,

             Et dans toutes les classes d’esprits,

             Il est des êtres vibrants naturellement

             Selon le mode majeur

             Et d’autres qui émettent

             Des sons en mineur.

     

    246    Chaque fois que nous avons une pensée

    9-2    De crainte ou d’inquiétude,

             Nous donnons naissance

             A une vibration qui est un son mineur.

             Tant que le disciple

             Craint les démons,

             Il est dominé par eux.

     

    247    Il est nécessaire de vous mettre dès le début

    9-3    A cultiver la vertu du courage,

             De façon à n’être pas lié par la crainte

             Lorsque vous serez détaché de la croix.

             Les candidats hâteront considérablement

             Leur développement

             En écartant toute idée de crainte,

             D’où qu’elle vienne.

     

    248    « L’amour parfait

    9-4    Bannit toute crainte ». (Saint Paul)

             Efforcez-vous de pratiquer l’amour,

             Et la crainte disparaîtra.

     

    249    Le succès de tout mouvement

    9-5    Dépend entièrement

             De la façon dont chaque individu

             Y participe.

     

    250    Travailler dans la vigne du christ

    9-6    Jusqu’à la limite

             De nos forces et de nos capacités.

             Faire ce que le christ

             Voudrait-nous voir faire.

     

    251    Nous avons besoin

    9-7    De l’aide de chacun.

     

    252    Tout autour de nous,

    9-8    L’humanité est en proie

             A la douleur et à la souffrance.

     

    253    Tout aide qui s’efforce honnêtement

    9-9    D’accomplir son devoir

             Représente un puissant obstacle au mal.

     

    254    Si vous vous êtes relâchés,

    9-10  Reprenez-vous

             Et travaillez pour la cause,

             Car le regard du christ est sur vous.

     

    255    Tous nos actes

    9-11  Doivent être accomplis

             Pour l’amour du christ.

     

    256    Des exercices de dévotion

    9-12  Doivent contrebalancer

             Le côté intellectuel de l’étude.

     

    257    Le christ est actuellement emprisonné

    9-13  Dans la terre

             Pour nous

             Et il en supporte le lourd fardeau

             Afin de nous assurer des conditions propices

              A notre évolution.

     

    258    La maladie est le résultat de l’ignorance

    9-14  Des lois cosmiques

             Et elle contribue à retarder notre évolution,

             Prolongeant ainsi

             L’emprisonnement du christ.

     

    259    En allégeant la souffrance humaine,

    9-15  Nous diminuons du même coup

             Les souffrances du christ,

             Tout en hâtant le jour

             De sa libération.

     

    260    Les exercices de dévotion

    9-16  Sont un moyen des plus efficaces

             De se mettre en harmonie

             Avec le christ.

     

    261    Par la pratique des exercices de dévotion,

    9-17  Nous obtenons un don d’intuition,

             Nous permettant de ressentir les souffrances d’autrui,

             Tout en trouvant le moyen de les soulager.

     

    262    La connaissance de l’anatomie

    9-18  Est absolument nécessaire.

     

    263    Le corps est le temple

    9-19  De l’esprit qui l’habite.

     

    264    Un architecte doit savoir étayer

    9-20  Les piliers de l’église

             Pour remplacer les anciens matériaux

             Par des nouveaux

             Et refaire un édifice solide et utilisable

             Lorsque les injures du temps

             En ont ébranlé les fondations.

     

    265    Nous devons connaître

    9-21  La manière de renforcer

             Les différentes parties du temple vivant

             Dont nous avons à nous occuper.

     

    AUTOMNE.

     

    266    L’exercice du matin ne fait

    9-22  Que préparer le candidat à rester conscient

             Pendant son passage du monde visible

             Au monde invisible

             Au moment où il quitte son corps.

             L’exercice du soir détermine la croissance spirituelle.

     

    BALANCE.

     

    267    On se développe en aidant les autres.

    9-23  « Faites aux autres ce que vous voudriez

             Que l’on vous fasse »

             Est la règle d’or du monde ;

             Mais pour le candidat, l’idéal est plus élevé :

             « Faites du bien à tous,

             Sans vous soucier de ce qu’ils vous font ».

     

    268    Que ceux que nous aidons

    9-24  Nous soient reconnaissants ou non,

             Cela ne nous regarde pas ;

             Leurs besoins ont suscité notre aide,

             Et c’est le principal.

             En accordant cette aide,

              Sans aucune arrière-pensée,

             Nous extrayons l’or pur de notre occasion de servir,

             Mais dès que nous attendons un remerciement

             Ou dès que nous nous sentons importants,

             Nous faisons intervenir un amalgame

             Qui nous décevra.

             La lumière émise par un corps spirituel

             Ainsi adultérée

             N’est pas la vraie lumière christique,

             Et elle pourrait nous égarer.

             Donc, soyons sur nos gardes.

             En faisant la charité,

             Donnons pour la joie de donner.

     

    269    Devenons-nous plus patients dans les situations

             difficiles ?

    9-25  Sommes-nous sûr qu’il s’agit vraiment

             De patience et non d’indifférence ?

             Veiller à ne jamais manquer

             L’occasion de combattre

             Pour un principe.

     

    270    Le christ intérieur ne pourra

    9-26  Jamais naître dans les mondes spirituels

             Avant que notre moi inférieur

             Soit devenu semblable à une vierge

             Capable de concevoir de façon immaculée

             Et d’enfanter le moi supérieur.

             Le gouvernement invisible ne durera pas toujours.

     

    271    Pour ceux qui suivent le chemin ordinaire,

    9-27  Il n’est pas jugé déshonorant

             D’avoir un caractère emporté,

             De perdre le contrôle de soi-même,

             Car l’homme de la rue

             Est principalement poussé à l’action

             Par ses sentiments, ses émotions et ses désirs.

             Les candidats qui se sont engagés sur le sentier

             Et qui s’efforcent d’avancer le plus vite possible

             Pour aider l’humanité,

             Doivent s’appliquer à dominer parfaitement leurs désirs,

             Leurs sentiments et leurs émotions,

             De façon à pouvoir garder leur calme

             Et leur sérénité,

             En toute circonstance

             Et à travers toutes les épreuves de la vie.

             En toutes choses,

             Ils doivent être guidés par leur connaissance

             Du plan cosmique d’évolution,

             Auquel ils coopèrent avec un sentiment d’amour

             Envers tous les êtres humains.

     

    272    Notre petit nombre ne doit pas

    9-28  Etre une cause de découragement ;

             Un peu de levain fait lever toute la pâte.

     

    273    Une pensée juste,

    9-29  Une pensée en harmonie

             Avec le courant de l’évolution,

             Finira par prévaloir.

     

    274    Nous pouvons, par nos pensées et nos attitudes,

    9-30  Faire beaucoup pour hâter le jour

             Du royaume du christ,

             Et pour faire en sorte que l’idéal

             De fraternité universelle

             Devienne une réalité.

     

    L’AMOUR CROIT TOUT, ESPERE TOUT.

     

    275    L’amour triomphe

    10-1  De la peur.

     

    276    La crainte rattache

    10-2  Instinctivement au corps.

     

    277    Lorsque, après avoir bien utilisé vos talents

    10-3  Dans votre présente condition,

             Vous vous serez montrés dignes

             De vous rendre utile

             Dans un plus vaste domaine,

             L’instructeur vous assistera.

     

    278    La faculté de travailler

    10-4  Pour les autres,

             Ou de faire des recherches,

             Est fortement diminuée

             Par la peur qui enchaîne.

     

    279    Mon corps peut fort bien

    10-5  Se passer de ma présence.

     

    280    Le service rendu avec amour

    10-6  Est la clé du monde de l’âme.

     

    281    L’amour libère.

    10-7 

     

    282    Cet état de chose

    10-8  Recèle une leçon

             Pour moi

             Et je serai délivré

             Lorsque je l’aurai apprise.

     

    283    On doit aider,

    10-9  Dans la mesure de ses capacités,

             Tous ceux qui se présentent.

     

    284    Les faibles sont dominés par les circonstances,

    10-10 Mais les forts font en sorte

             Que les conditions se plient à leurs désirs.

     

    285    « Guérissez les malades »

    10-11 Afin de disposer de corps

             Permettant un travail

             Plus efficace dans le monde.

     

    286    Autel des holocaustes                           : 1

    10-12 Bassin de purification ou mer d’airain : 2

             Chandelier d’or                                    : 3

             Table des pains de proposition             : 4

             Autel des parfums                                : 5

             Arche d’alliance                                   : 6

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    6

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    5

     

     

     

     

     

     

     

     

    3

     

    4

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    2

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    1

     

     

     

     

     

     

     

     

    287    Cette réalisation obtenue

    10-13 Au sommet de la croix,

             Cette victoire d’avoir la loi en soi-même

             – Comme elle était à l’intérieur de l’arche –

             Est la chose unique

             A laquelle nous devons tous nous intéresser

             A l’heure actuelle.

     

    288    La lumière qui luit

    10-14 Au-dessus du propitiatoire,

             Dans le saint des saints,

             Au sommet de la croix,

             A l’extrémité du chemin

             Suivi ici-bas,

             Est la lumière ou la réflexion

             Du monde invisible

             Dans lequel l’aspirant cherche à entrer

             Lorsque le monde entier

             Est devenu noir et obscur

             Autour de lui.

     

    289    Ce n’est qu’une fois

    10-15 Arrivés au stade

             Où nous percevons la lumière spirituelle

             Qui nous invite,

             La lumière rayonnant au-dessus de l’arche,

             Où nous sommes placés,

             A l’ombre de la croix,

             Que nous pouvons réellement

             Connaître le sens et le but de la vie.

     

    290    Actuellement, nous pouvons,

    10-16 En saisissant les occasions,

             Qui nous sont offertes,

             Servir avec plus ou moins d’efficacité,

             Mais ce n’est qu’après avoir,

             Par ce service,

             Développé en nous la lumière intérieure,

             Qui est le corps spirituel,

             Après avoir obtenu ainsi d’entrer

             Dans la chambre ouest, appelée la salle de la libération,

             Que nous pourrons réellement

             Percevoir et comprendre

             La raison de notre présence dans le monde,

             Et ce qui nous est nécessaire

             Pour pouvoir nous rendre véritablement utiles.

     

    291    Nous devons apercevoir

    10-17 Maintes et maintes fois,

             L’intérieur de ce temple obscurci,

             Le saint des saints,

             Avant d’être capables

             D’y rester pour toujours,

             Et de faire le dernier saut,

             Avant d’être vraiment aptes,

             A monter au sommet de la croix,

             La place du crâne,

             L’endroit de notre propre tête

             D’où l’esprit prend son envol,

             Soit pour de bon,

             Soit de temps à autre

             Comme aide invisible.

     

    292    Le Golgotha est le point suprême

    10-18 De notre développement

             Et nous devons nous préparer

             A entrer bien des fois

             Dans la chambre obscurcie

             Avant d’être qualifiés

             Pour cette promotion finale.

     

    293    Le clocher de l’église

    10-19 Est très large à sa base

             Mais graduellement il se rétrécit

             Jusqu’à n’être plus qu’une pointe,

             Surmontée de la croix.

             Il en est de même du sentier de la sainteté ;

             Au début, nous pouvons nous permettre

             Bien des choses.

             Mais, à mesure que nous avançons,

             Ces libertés doivent être supprimées

             L’une après l’autre

             Afin que nous puissions

             Nous consacrer de plus en plus exclusivement

             Au service de la sainteté.

             Il vient enfin une étape

             Où ce sentier est aussi étroit

             Que la lame d’un rasoir,

             Et où il ne nous reste plus d’autre ressource,

             Que de nous accrocher à la croix ;

             Mais lorsque nous pouvons gravir

             Ce sentier, le plus étroit d’entre tous,

             Nous sommes également jugés capables

             De suivre le christ dans l’au-delà

             Et d’y servir

             Comme nous avons servi ici-bas.

     

    294    Chez la grande majorité des décédés

    10-20 La vie du purgatoire et du premier ciel

             Se passe à extraire le fruit

             Des expériences de la vie écoulée.

             Les actions mauvaises se transforment

             En conscience dans le creuset de la souffrance

             Et le bien se transforme en qualité morale

             Dans le premier ciel,

             Puis toutes deux sont incorporées à l’esprit

             Sous forme de pouvoir spirituel

             Utilisable durant l’incarnation suivante.

     

    295    L’avancement sur le sentier.

    10-21 Ne dépend pas de l’approbation des frères aînés,

             De leur représentant,

             Ou de tout autre facteur extérieur,

             Mais de la croissance spirituelle intérieure.

     

    296    Une fois débarrassé de son corps périssable,

    10-22 Le vrai et fidèle candidat

             Est bien différent de l’homme ordinaire

             Chez lequel le travail d’extraction

             Des expériences terrestres

             Commence au moment de la mort,

             Car il a déjà accompli cette tâche

             Par le moyen de l’exercice du soir.

     

    SCORPION.

     

    297    La connaissance et l’effort sincère

    10-23 Permettent de renforcer le bien

             Et d’atténuer le mal.

     

    298    Devenir plus tolérants, plus patients,

    10-24 Et capables de bénir du fond du cœur

             Ceux qui nous ont maudits.

     

    299    Concentrer nos efforts sur la façon

    10-25 De mettre en pratique les enseignements rosicruciens

             Et de les graver profondément en notre esprit

             Plutôt que d’essayer de nous étendre

             Et de courir le risque de devenir superficiel.

             Chaque fois qu’une rivière s’étend

             Au-delà de ses rives et s’élargit,

             Sa partie peu profonde s’évapore bientôt

             Sous les rayons du soleil ;

             Seule subsiste l’eau du chenal plus profond.

     

    300    Couchez vos problèmes sur le papier,

    10-26 Et laissez les reposer.

     

    301    Une personne vraiment prête,

    10-27 Ne saurait être retenue.

             Chacun est responsable

             De son propre avancement.

     

    302    Les frères aînés sont encore plus désireux

    10-28 Que vous ne l’êtes

             De vous voir progresser spirituellement,

             Mais ils ne peuvent que nous montrer le sentier,

             Car c’est à vous qu’il appartient de le parcourir.

             Nous avons tous envers les frères aînés

             Une dette si grande

             Que nous serions bien incapables de la payer.

     

    303    Tous les mondes s’interpénètrent

    10-29 – Monde physique et plans supérieurs –

             Et des perturbations sur un plan

             Affectent tous les autres règnes de la nature.

     

    304    Nul homme ne vit pour lui-même.

    10-30 

     

    305    La crainte empêche les aspirants

    10-31 De réaliser leur espoir

             De devenir des aides conscients.

     

    L’AMOUR ENDURE TOUT.

     

    306       La faculté d’aider et d’agir

    11-1  Dans les mondes invisibles

             Ne dépend nullement du souvenir

             Que l’on conserve de cette activité.

             Vous avez contracté un engagement

             Non envers les frères aînés

             Mais envers vous-mêmes.

     

    307    Notre activité nocturne

    11-2  Dépend de notre activité

             De la journée.

             Notre situation dans l’au-delà

             Est le résultat de notre vie terrestre.

     

    308    Si nous nous montrons désagréables

    11-3  Envers tous ceux que nous rencontrons

             A la maison, à l’atelier ou au bureau,

             Nous ne serons pas transformés

             En anges miséricordieux

             Par le seul fait de nous endormir.

     

    309    Si nous agissons avec bienveillance

    11-4  Envers notre prochain

             Pendant la journée,

             Nous accomplirons également

             Des actes de charité

             Pendant la nuit.

     

    310    Votre avancement spirituel

    11-5  Ne dépend ni de la qualité

             De candidat de la fraternité rosicrucienne,

             Ni de vos rapports mensuels,

             Ni même de vos exercices.

     

    311    Il n’existe qu’un seul facteur déterminant

    11-6  Et c’est la vie que vous vivez.

     

    312    Les exercices sont importants

    11-7  Parce qu’ils accélèrent

             Les progrès de façon systématique

             Par l’application d’une loi naturelle.

     

    313    En dernière analyse,

    11-8  Vos progrès

             Dépendent de vous-mêmes.

             Si vos relations avec nous

             N’ont pas produit le fruit

             D’une vie meilleure,

             Vous n’avez jamais été engagés,

             En dépit de votre promesse,

             De vos rapports et de tout le reste.

     

    314    Tant que vous continuerez

    11-9  A vivre la vie,

             Vous participerez à la course

             Au développement spirituel.

     

    315    Des âmes sincères qui chercheront,

    11-10 Comme le bon samaritain,

             La porte du temple par le service,

             La trouveront bien plus vite

             Que celui qui se fie seulement

             A son affiliation, aux exercices,

             Aux rapports et aux lettres mensuelles.

     

    316    L’initiation est un développement intérieur.

    11-11 

     

    317    L’autel des holocaustes,

    11-12 Le bassin de purification,

             Le chandelier d’or avec sa radieuse clarté,

             La table des pains de proposition,

             Avec ses offrandes nous invitant à servir,

             A servir réellement dans le monde,

             L’autel des parfums

             Permettant à l’arôme de ce service

             De monter dans le ciel du moi supérieur

             Et d’y être assimilé sous forme de pouvoirs spirituels,

             L’arche dans l’obscure chambre intérieure,

             – Toutes ces choses doivent

             S’édifier en vous-mêmes.

     

    318    « Le christ serait-il né mille fois sur terre

    11-13 S’il ne naît en toi-même, ton âme est solitaire,

             La croix du Golgotha tu contemples en vain,

             Si toi-même, en ton cœur, tu ne l’élèves point ».

             Angélus Silésius. (« Le voyageur séraphique »).

     

    319    A moins de construire en vous-même

    11-14 Ce tabernacle,

             A moins que la gloire de la shekinah

             Ne brille au-dessus du propitiatoire

             Dans votre propre cœur,

             A moins que la fumée perpétuelle

             Du sacrifice et le parfum de l’encens

             Ne s’élèvent continuellement en vous-mêmes,

             Vous n’êtes pas à la hauteur des circonstances

             Et vous ne travaillez pas

             De votre mieux,

             Sur le sentier du développement.

     

    320    Nul ne résiste ou ne tombe seul.

    11-15 

     

    321    Nous sommes semblables

    11-16 A des lumières placées sur une colline.

     

    322    Nous faisons certaines professions de foi,

    11-17 Mais à moins que nos œuvres,

             Que nos vies,

             Du matin jusqu’au soir,

             Ne soient valablement

             A la mesure de ces professions de foi,

             A moins que les autres

             Ne puissent voir

             Que nous faisons de réels efforts

             Pour y parvenir,

             – Même si nous n’arrivons pas toujours

             A vivre la vie dont nous nous faisons les apôtres

             Nous devenons des pierres d’achoppement

             Sur le chemin de nos frères,

             Et leur chute nous sera imputée,

             De même que leur élévation

             Sera portée à notre crédit

             Lorsque nos actions les aideront

             Et les élèveront véritablement.

     

    323    Chacun reçoit exactement

    11-18 Ce qu’il a mérité.

     

    324    Celui qui ne sert et n’aide pas

    11-19 Effectivement

             N’apporte pas chaque mois aux frères aînés

             De substance assimilable,

             Aussi se sent-il bientôt comme affamé ;

             Le travail l’irrite, il est déçu et il s’en va.

     

    325    Celui qui travaille

    11-20 Avec tout l’amour dont il est capable

             Récolte chaque mois une ample moisson

             Qui alimente continuellement son enthousiasme.

             Avec le temps, il devient

             De plus en plus dévoué à la cause,

             Et lorsqu’il abandonne pour la dernière fois son corps,

             Il est prêt à servir

             A l’instant même dans l’au-delà.

     

    326    « Voir la paille dans l’œil de notre frère »

    11-21 Constitue l’un des plus dangereux obstacles

             Rencontrés sur le sentier.

             Cultiver la faculté d’observation,

             Ne peut manquer de nous montrer

             Les imperfections et les manies de notre prochain,

             Et nous sommes alors enclins à les juger,

             Non avec impartialité,

             Mais selon nos propres préjugés.

     

    SAGITTAIRE.

     

    327    Nous voyons généralement les autres

    11-22 Au travers de notre propre aura,

             Teintée de nos fautes, de nos caprices, de nos inepties ;

             Il est d’ailleurs impossible de les voir autrement ;

             Lorsque nous jugeons les autres avec sévérité,

             Il y a quelque chose de mauvais en nous.

     

    328    Apprendre à examiner l’intérieur de notre propre aura

    11-23 Pour y trouver, au moins en partie,

             Ce que nous critiquons chez les autres.

     

    329    Le poète Robert Burns disait :

    11-24 « Oh ! Si le ciel nous accordait le don

             De nous voir tels que les autres nous voient ! »

     

    330    Supprimer en nous

    11-25 Ce que nous critiquons chez les autres.

     

    331    Nous sommes les gardiens de nos frères.

    11-26 

     

    332    Fidélité dans les petites choses.

    11-27 

     

    333    Incapables de nous voir

    11-28 Tels que les autres nous voient

             Nous sommes enclins à couvrir nos propres défauts.

             Tout en discernant clairement ceux des autres

             Si nous avons commis une véritable faute,

             Impossible à dissimuler,

             Nous n’avons généralement aucune peine

             A trouver pour nous-mêmes une excuse

             Que nous n’admettrons pas un seul instant

             De la part d’un autre.

     

    334    La plus grande partie de nos fautes

    11-29 Sont des péchés par omission

             Et non par commission,

             Aussi ne les prenons-nous pas assez à cœur,

             Ce qui a pour effet d’entraver nos progrès spirituels

             Et de retarder notre avancement

             Bien davantage que nous ne saurions le croire.

             Les fautes légères, ou péchés véniels,

             Encombrent continuellement notre chemin,

             Et à moins d’être attentifs dans ces petites choses,

             Nous courons réellement le danger

             De voir nos manquements

             Devenir, avec le temps, de plus en plus graves.

     

    335    Lorsque nous nous offrons

    11-30 En un vivant sacrifice,

             Comme c’est le cas au cours de la rétrospection,

             Le feu divin du remords

             Doit être intense

             Sinon il ne peut effacer nos actes

             Des archives de l’atome-germe.

             Ces actes resteront donc

             Pour nous tenter de nouveau,

             Ce qui finira par détruire en nous toute aspiration.

     

    L’AMOUR NE DISPARAIT JAMAIS.

     

    336    La conception dans le péché

    12-1  A causé la douleur,

             La souffrance et la mort.

             Le christ a institué

             L’immaculée conception,

             Prêchant l’évangile

             De la rédemption des péchés

             – Par l’amour.

     

    337    La pureté de l’acte créateur

    12-2  Mettra fin aux maux

             Affectant l’humanité

             Depuis des siècles

             De conception dans la passion.

             Même la mort sera finalement vaincue

             Dans cette nouvelle dispensation.

     

    338    La pureté éthérée des corps

    12-3  Viendra supprimer

             La nécessité de leur renouvellement :

             « Personne ne connaît ce jour,

             Ni les hommes, ni même les anges du ciel,

             Ni le fils ».

     

    339    Seul le Père,

    12-4  Initié suprême des seigneurs de l’intellect,

             Est capable de prévoir l’époque.

             L’intellect séparatiste et égoïste,

             Se soumettra

             A l’esprit unificateur de l’amour,

             Qu’implique la négation de soi-même.

     

    340    Il sera impossible à quiconque,

    12-5  Ne possédant pas le corps adéquat,

             Le « vêtement nuptial »,

             De vivre dans les conditions

             Des nouveaux cieux

             Et de la nouvelle terre.

     

    341    L’état du sang

    12-6  Affecte l’intellect

             Et inversement.

     

    342    Un corps sain est indispensable

    12-7  A l’exercice

             De saines facultés mentales.

             Seul un mental équilibré

             Peut surmonter la passion.

     

    343    Seul un corps sain

    12-8  Peut engendrer un autre

             Qui soit aussi pur.

             « Un corps sain,

             Un cœur sensible,

             Un intellect équilibré ».

     

    344    Les mécanismes du purgatoire

    12-9  Constituent le mécanisme naturel

             De croissance de l’âme.

             Par les exercices du purgatoire,

             Les expériences fondamentales de la vie

             Sont transmuées en cet or précieux

             Du véhicule

             Constitué par les deux éthers supérieurs,

             Véhicule que l’aide invisible

             Utilise pour ses missions charitables.

     

    345    L’exercice de rétrospection

    12-10 A été conçu

             Comme moyen scientifique

             De préparer la mer d’airain.

     

    346    En accomplissant fidèlement

    12-11 L’exercice de rétrospection

             Nous prenons littéralement

             Le ciel d’assaut,

             Comme disait le christ.

     

    347    L’exercice du matin

    12-12 Prépare l’aspirant

             Au transfert de sa conscience

             Pour le moment suprême

             De la transition du corps dense

             Au corps spirituel.

     

    348    Les choses évidentes par elles-mêmes

    12-13 Risquent souvent

             De ne pas être remarquées.

     

    349    Nous ne pouvons passer

    12-14 Du corps physique au corps spirituel

             Avant d’avoir construit ce dernier.

     

    350    La rétrospection

    12-15 Est infiniment plus importante

             Que la concentration.

     

    351    Il est suprêmement important

    12-16 De construire le corps spirituel

             A l’aide de l’exercice du soir.

     

    352    Plus la nourriture

    12-17 Du corps spirituel

             Est abondante

             Mieux il se développe.

     

    353    Qu’est-ce qui nourrit

    12-18 L’âme au plus haut point,

             Et comment

             Obtenir cette quintessence ?

     

    354    Trouve-t-on la quintessence

    12-19 Dans des livres ?

             Peut-on l’extraire

             D’instructions données par d’autres ?

             Mille fois non !

     

    355    Votre âme mourra d’inanition

    12-20 Si vous la nourrissez de lectures ;

             Des milliers de livres

             N’ajouteront pas un atome

             A votre corps spirituel.

     

    HIVER. SAINT-JEAN.

     

    CAPRICORNE.

     

    356    La croissance spirituelle

    12-21 Dépend de l’action

             Et non de spéculations métaphysiques.

     

    357    Plus une vie a été riche en actions,

    12-22 Et plus vivante sera la conscience

             Après la mort

             Dans le purgatoire ou dans le premier ciel

             (Selon qu’il s’agit d’une vie mauvaise ou bonne).

     

    358    Une vie mauvaise

    12-23 Développe l’âme

             Par les souffrances du purgatoire,

             Et plus un homme

             A été un grand pécheur,

             Plus il pourra devenir

             Un grand saint.

     

    359    Il faut de l’énergie

    12-24 Pour être très mauvais

             Comme pour être parfaitement bon ;

             Les cas les plus désespérés,

             Sont ceux des nullités qui manquent de caractère,

             Au point de n’être ni l’un ni l’autre.

     

    360    Le sauveur est-il en moi ?

    12-25 Que fais-je pour lui permettre

             De se développer dans toute sa plénitude ?

     

    361    « Celui qui se donne avec son aumône

    12-26 Nourrit trois personnes :

             Lui-même, son prochain pressé par la faim,

             Et moi-même ».

             Le seigneur à sir Lausfeld.

             « Quoique tu donnes,

             Si ce n’est toi-même,

             Je n’en tiens aucun compte,

             Car c’est toi que je recherche

             Et non tes dons ».Thomas A Kempis.

             Dieu est lumière ;

             Si nous marchons dans la lumière,

             (Celle de notre robe nuptiale d’or, qui est le corps

             spirituel),

             Nous sommes mutuellement en communion.

     

    362    Lorsque le sentier s’est quelque peu rétréci,

    12-27 Beaucoup ont préféré la voie large du monde,

             A la lutte pour un but plus élevé.

     

    363    Les restrictions, le long du sentier,

    12-28 Deviennent continuellement,

             De plus en plus nombreuses ;

             Si nous n’avons ni le goût, ni le zèle

             De nous maîtriser intérieurement,

             Il est du devoir de l’instructeur

             D’appeler notre attention

             Sur les choses qui embarrassent notre marche,

             Et d’exiger de nous l’effort nécessaire

             Pour déraciner des défauts manifestes,

             Afin que nous puissions devenir des exemples

             De la pureté des enseignements que nous professons.

             Purifiez vos vies

             Pour l’amour de votre prochain

             Dans la détresse.

     

    364    Il n’est qu’un seul grand pouvoir curatif au monde :

    12-29 La vie du Père,

             Et nous aspirons à devenir des agents

             De ce pouvoir et à travailler

             Avec toute l’efficacité possible,

             Mais l’eau la plus pure sera contaminée

             Et deviendra non potable

             Si elle coule à travers des conduits souillés.

             De même, la pure force curative du Père

             Ne peut se manifester

             A travers un agent impur.

     

    365    Consacrons-nous

    12-30 Au service de l’humanité

             A la fois pendant nos heures de veille et de sommeil.

     

    366    Par l’examen de soi-même

    12-31 On apprend à juger correctement.

     

     

     

     

    « Le Minotaure bouffiRécit (suite) »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :