• RECIT DU CHEMINEMENT DE PIERRE QUADER QUI A AIME, TRAVAILLE ET PRIE POUR NE PLUS RENAITRE (Yogas du karma, de bakhti et de jnana – action, dévotion et connaissance). (Partie 62)

    LUNDI 23 AOUT 1965

    A l’origine, « métier » est le même mot que « mystère » : se livrer à un métier, c’est sacraliser sa vie et accéder aux mystères.

    Fais ce que dois, advienne que pourra. Il est difficile de sortir de soi-même et d’appréhender la réalité autrement que je suis soi-même. J’arrangerai mon intérieur en phase et en cohérence avec mon extérieur. En cela, Staline est un contre-exemple : séminariste, il menait une double vie, à la fois incroyant, simulant l’orthodoxie religieuse, et révolutionnaire, avec une vie publique où il se comportait comme un élève soumis, commandé, intimidé par ses supérieurs.

     

     

    RECIT DU CHEMINEMENT DE PIERRE QUADER

    QUI A AIME, TRAVAILLE ET PRIE POUR NE PLUS RENAITRE (Yogas du karma, de bakhti et de jnana – action, dévotion et connaissance). (Partie 62)

     

    LUNDI 23 AOUT 1965

    A l’origine, « métier » est le même mot que « mystère » : se livrer à un métier, c’est sacraliser sa vie et accéder aux mystères.

    Fais ce que dois, advienne que pourra. Il est difficile de sortir de soi-même et d’appréhender la réalité autrement que je suis soi-même. J’arrangerai mon intérieur en phase et en cohérence avec mon extérieur. En cela, Staline est un contre-exemple : séminariste, il menait une double vie, à la fois incroyant, simulant l’orthodoxie religieuse, et révolutionnaire, avec une vie publique où il se comportait comme un élève soumis, commandé, intimidé par ses supérieurs.

     

    SAMEDI 12 MARS 1966

    Le devoir essentiel dévolu à l’homme est le travail, travail manuel et travail intellectuel.

     

    MARDI 26 AVRIL 1966

    Mon projet personnel repose sur la volonté ferme et intransigeante d’exclure tout ce qui divise, comme la politique et la religion, et de promouvoir tout ce qui unit.

    Dans quelques jours sera procédé à mon initiation, qui consiste en un rite de passage d’un état à l’autre, de l’état de profane à celui d’initié. De la mort à la vie profane, distincte de la mort physique, découle la reconnaissance du besoin des autres et que l’on ne réalise rien d’important seul. Connaître, vivre et utiliser une règle détermine la libération et l’affranchissement de l’ignorance. Mais l’ancien prisonnier du mythe platonicien de la caverne ne reste pas là-haut, à l’air libre : il ne refuse pas de redescendre parmi les prisonniers, ses anciens compagnons, afin de partager avec eux travaux, bonheurs et malheurs.

     

    SAMEDI 10 JUIN 1967

    Pour édifier un monde plus juste et plus humain, la révolution sociale continue d’être un objectif vital.

     

    SAMEDI 20 AVRIL 1968

    L’opposition et la contradiction entre le corps et l’âme apparaissent comme une erreur typiquement occidentale, alors que l’un et l’autre forment une seule et unique réalité. A moi de fusionner à nouveau ces deux entités.

     

    DIMANCHE 21 AVRIL 1968

    L’erreur des philosophes occidentaux, jusqu’au marxisme et au-delà, erreur commune au matérialisme et à l’idéalisme, est de privilégier et d’accentuer l’un ou l’autre aspect : la matière ou l’idée. Or, la pensée est-elle semblable à la lumière et à la chaleur diffusées par le soleil ? Et le social ne joue-t-il pas un rôle important ? De tout ce mouvement philosophique, seul le contenu dialectique est récupérable. Staline, quant à lui, s’est complètement fourvoyé en propageant des imbécillités abrutissantes.

    Il ne coexiste ni au-delà, ni arrière monde, pas de paradis ou d’âge d’or passé ou à venir, mais une seule et même réalité : tout est énergie.

     

    SAMEDI 11 MAI 1968

    Pour concrétiser, on est toujours seul : la masse rejoint quand cela fonctionne bien.

    La crise est un moment important : alors soit les choses avancent plus vites, soit elles cassent, ce qui nécessite un départ sur de nouvelles bases.

    La société et la nature sont des phénomènes que l’on ne peut qu’accepter : abattre la bourgeoisie ? Oui, mais ne contribue-t-elle pas à se renverser elle-même toute seule ?

     

    DIMANCHE 17 NOVEMBRE 1968

    Depuis le mois de juin dernier, des idées noires et négatives l’emportent et me conduisent. Ce sont les préoccupations professionnelles qui me dirigent et ont trop pris le dessus. Le meilleur médicament pour regagner la bonne santé est l’optimisme.

    Physiquement je suis atteint et victime d’une constipation chronique, avec des matières fécales rares et retenues. Cette rétention témoigne d’un manque de tonus et d’un refus d’offrir. Depuis deux années, à trois reprises, d’intenses infections urinaires provoquent des urines très piquantes : un besoin irrépressible me pousse à éliminer dans une douleur atroce et violente ces urines, en m’y reprenant à de nombreuses reprises, et à chaque fois en très petite quantité. Un pont instaure entre les deux systèmes, urines d’une part et matières fécales d’autre part, le froid extérieur accélérant encore ce processus d’élimination saccadée. Depuis quinze jours, ce phénomène chronique m’oblige à m’éveiller chaque nuit, parfois même plus de dix fois, pour me précipiter aux toilettes.

     

    Les reins ne sont pas en cause, mais la digestion. Pour améliorer mon état de santé des mesures sont à regarder et à commencer : avaler les aliments moins rapidement et les mastiquer suffisamment et longuement. De plus je bois insuffisamment d’eau, je mange trop de pain blanc, de sucre blanc, de riz blanc…et tous autres aliments trop traités et trafiqués industriellement, et j’effectue trop peu d’exercices physiques.

    « RECIT DU CHEMINEMENT DE PIERRE QUADER QUI A AIME, TRAVAILLE ET PRIE POUR NE PLUS RENAITRE (Yogas du karma, de bakhti et de jnana – action, dévotion et connaissance). (Partie 61) RECIT DU CHEMINEMENT DE PIERRE QUADER QUI A AIME, TRAVAILLE ET PRIE POUR NE PLUS RENAITRE (Yogas du karma, de bakhti et de jnana – action, dévotion et connaissance). (Partie 63) »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :