• RECIT DU CHEMINEMENT DE PIERRE QUADER QUI A AIME, TRAVAILLE ET PRIE POUR NE PLUS RENAITRE (Partie 61)

    Face aux autres, je proscrirai la crainte : toujours positif, sans considérer le mal en premier, je tiendrai compte de toutes les critiques me concernant pour m’amender, que celles-ci soient favorables ou défavorables, bienveillantes ou malveillantes.

     

    RECIT DU CHEMINEMENT DE PIERRE QUADER QUI A AIME, TRAVAILLE ET PRIE POUR NE PLUS RENAITRE (Partie 61)

     

    JEUDI 29 AVRIL 1971

    Aujourd’hui, j’ai souscrit à l’engagement rosicrucien suivant :

    Je suis devant Toi, Seigneur, et je Te prie.

    Ayant étudié de mon mieux la philosophie rosicrucienne pendant plusieurs années, je désire être candidat afin de me préparer à recevoir l’instruction individuelle donnée par les frères aînés de la Rose-croix pour progresser spirituellement et devenir un serviteur efficace et conscient.

    J’accepte avec joie et reconnaissance cette préparation, sachant qu’elle comporte une période d’épreuves dont la durée dépend de ma fidélité et de mon assiduité, ainsi que de la destinée mûre que je dois liquider dans cette vie ; elle sera au moins de cinq ans.

    A genoux, la main droite posée sur le début de l’évangile de saint Jean, la main gauche sur le cœur, en présence d’un frère aîné, je prends cet engagement solennel envers moi-même.

    J’affirme solennellement que mon but est de devenir un agent plus efficace et plus conscient dans l’élévation de l’humanité et un serviteur aimant et désintéressé à l’image du christ et des frères aînés. Je veillerai à me servir de mes facultés avec discernement, en me gardant d’agir dans un but égoïste, pour satisfaire ma curiosité ou celle des autres, ou d’une manière contraire aux intérêts de l’humanité.

    Je prends l’engagement de m’abstenir désormais de chair animale, de vin d’alcool, de tabac, de drogue, de ne plus porter de fourrures, voir de plumes.

    J’agis en toute liberté, n’étant sous la dépendance d’aucun hypnotiseur ni médium. Je m’engage à ne jamais me laisser mettre en état de sommeil hypnotique, ni de transe, de manière à toujours rester maître de mes paroles, pensées ou actions.

    Afin de me rendre apte à recevoir des frères aînés l’instruction individuelle, je promets de faire chaque matin et soir les deux exercices préliminaires et de l’indiquer sur le rapport quotidien.

    Je promets également de garder secrètes toutes les instructions qui me seront données personnellement et toutes mes expériences intérieures, à moins qu’il ne me soit indiqué d’en faire usage dans des circonstances précises.

    Je prie avec respect et reconnaissance le frère aîné présent et témoin de mes engagements de m’aider dans mes efforts sur le sentier raide et étroit qui conduit à la Paix et à la Lumière.

    Seigneur Dieu, à genoux devant Toi, fortifié par Ton Amour, je me consacre comme un sacrifice vivant sur l’autel de l’humanité, aspirant à participer consciemment à l’œuvre entreprise par les frères aînés de la Rose-croix, pour que Ton règne vienne sur la terre.

     

    MERCREDI 7 JUILLET 1971

    EH, EH, EH, EH, EH, EH, EH.

    Je me dégoterai une vocation qui me transforme en  un serviteur du bien, ici et maintenant, autant que possible, à la fois plus volontaire, moins laxiste, moins mou et moins tiède.

    Face aux autres, je proscrirai la crainte : toujours positif, sans considérer le mal en premier, je tiendrai compte de toutes les critiques me concernant pour m’amender, que celles-ci soient favorables ou défavorables, bienveillantes ou malveillantes.

     

    SAMEDI 10 JUILLET 1971

    RA, RA, RA, RA, RA, RA, RA.

    Méditations quotidiennes : chaque jour, j’emploierai deux brèves périodes à la méditation, l’une le matin, juste après mon réveil, avant de me lever et de déjeuner et l’autre le soir, après m’être alité, juste avant de m’endormir.

    Le service rendu avec amour est la clé qui ouvre le monde de l’âme. La signification d’un être humain n’est pas d’abord dans son action, dans ce qu’il produit, dans ce qu’il métamorphose, mais dans ce qu’il EST. Mon identité véritable ne se signale pas seulement comme le fils de mes parents, l’enfant du siècle et le citoyen du monde où j’habite de manière transitoire, mais aussi comme le Fils du Vivant.

     

    DIMANCHE 2 JANVIER 1972

    Rapport individuel de l’année 1971 à propos des efforts consentis et des difficultés rencontrées.

    Pour l’exercice du matin je me concentre sur la vie de Jésus-Christ et je détaille chaque fois une partie infime de son existence, comme par exemple une journée à Qumram, une journée de son enfance, ou une heure dans le Temple de Jérusalem.

    Pour l’exercice du soir, je remonte les heures de la journée écoulée, heure après heure, de 21 heures à 20 heures, puis de 20 heures à 19 heures et ainsi de suite, me félicitant pour les bonnes actions et me réprimandant pour les mauvaises actions.

    Si pendant les premiers mois, j’ai appliqué les exercices du matin et du soir avec entrain, un certain relâchement a surgi ensuite, ce qui semble prouver que je ne suis plus persuadé de leur utilité. Que Dieu m’aide à exécuter ces exercices avec la plus grande motivation ! Notamment que je ne m’endorme pas avant la fin de l’exercice du soir, mais que je fasse l’effort de rester éveillé. Seigneur Dieu, accorde-moi plus de méthode et de persévérance.

     

    VENDREDI 25 FEVRIER 1972

    THO, THO, THO, THO, THO, THO, THO.

    Mon Dieu, prends soin de mes quatre enfants et fais en sorte qu’ils demeurent toujours honnêtes et travailleurs !

    Je combattrai avec énergie, chaque jour, chaque heure, la tentation de m’affaler devant le poste de télévision, qui m’obsède et que je regarde de trop. C’est un loisir vain qui m’avachie et me rend paresseux.

    A cinquante sept ans, Mon Dieu, fais que j’abandonne le péché de la masturbation, que la chair et ses diverses perversions me délaissent pour utiliser complètement le temps ainsi dégagé à la spiritualité.

     

    DIMANCHE 5 MARS 1972

    A mon âge, une leçon essentielle de la vie est à apprendre maintenant : l’apprentissage du respect de mon corps et donc de tous les corps.

     

    SAMEDI 10 JUIN 1972

    La délicate progression sur le sentier se déploie en spirale, avec des ascensions et des descentes, et mène vers l’intérieur de mon être, à la rencontre du Soi profond.

     

    VENDREDI 14 JUILLET 1972

    La patience se différencie de la passivité. L’homme patient se maîtrise et s’empare des opportunités dès qu’elles se présentent. Quelles que soient les difficultés, son idéal exige tout son temps : voilà la qualité primordiale de tout initié sur le sentier et, à cet égard, la patience et l’humilité sont inséparables.

     

    SAMEDI 30 SEPTEMBRE 1972

    La nuit de mercredi à jeudi dernier, j’ai « volé dans les airs ».Divers personnages m’ont contacté et côtoyé et l’un d’entre eux agrippait mes deux mains  pour me soutenir. Cela me renvoie à diverses expériences de « voyages nocturnes » lors de ma petite enfance.

     

     

    « RECIT DU CHEMINEMENT DE PIERRE QUADER QUI A AIME, TRAVAILLE ET PRIE POUR NE PLUS RENAITRE (Partie 60)RECIT DU CHEMINEMENT DE PIERRE QUADER QUI A AIME, TRAVAILLE ET PRIE POUR NE PLUS RENAITRE (Partie 62) »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :