• Qu'est-ce que le Peuple ? (Partie 3)

     

    Après avoir atteint son apogée au cours de la III° république, après la première guerre mondiale de 1914-1918, boucherie qui a assommé et affaibli les forces populaires, cette classe exploiteuse, la bourgeoise, n’a cessé depuis de décliner, en tant que classe, perdant toutes ses valeurs morales, et toute légitimité en tant que classe dominante.

    Qu'est-ce que le Peuple ? (Partie 3)

     

    Pour s'émanciper, le Peuple doit trouver le chemin de son unité. Ceci signifie :

    • L'interdiction à tout(e) homme/femme politique ayant exercé la moindre responsabilité dans l'ancien monde, celui de la Bourgeoisie, d'exercer, à vie, tout nouveau mandat que ce soit un mandat local (maire, conseiller départemental, conseiller régional, etc.) ou un mandat national (député, sénateur, etc.) . Ceci a été une mesure prise par les révolutionnaires bourgeois de 1789, l'interdiction aux membres de la première assemblée nationale, de se représenter à la nouvelle assemblée, pour empêcher à jamais, le retour de l'aristocratie nobiliaire, dans la gestion des affaires publiques, et empêcher la restauration de l'ancien régime. De plus, tous les hommes/femmes politiques , favorables sous divers masques, à l'ancien système, l’État bourgeois, devront rendre des comptes à la justice populaire, concernant notamment les divers enrichissements sans cause.

    • La démission d'office de tous les intellectuels, journalistes, hommes/femmes des médias, etc. ayant, en opposition à toute déontologie, propagés une idéologie néo-libérale favorable à l'ancienne classe bourgeoise.

    • Le retour à la production de tous les responsables syndicaux, souvent corrompus, qui ont propagé une collaboration de classes entre la classe bourgeoise et le Peuple. Tous les représentants de l'aristocratie ouvrière doivent être chassés et le Peuple doit se réapproprier les syndicats dans les diverses entreprises.

    Les vrais amis du Peuple se reconnaissent aux mesures proposées, puis prises, conformes aux mesures prises par la Commune de Paris de 1871, le Front Populaire de 1936, après la Libération de 1945, etc. Ces mesures visent notamment :

    • A un meilleur équilibre des revenus , empêchant une trop grande disparité entre des personnes trop riches (plus de dix fois le SMIC) et trop pauvres (moins que le SMIC), avec un SMIC calculé et réajusté périodiquement, de telle sorte que le pouvoir d'achat de chacun lui permettant de vivre dignement.

    • A un logement décent pour chacun, et l'impossibilité des personnes sans domicile fixe et les mendiants.

    • A ce que chacun dispose, tout au long de la vie, d'une formation et d'un enseignement complet, général et technique, lui permettant de vivre décemment.

    • A ce que chacun dispose, enfin, d'un travail utile socialement, assurant un revenu suffisant, en sorte que le chômage soit impossible, ainsi que toutes les conditions de vie (rentiers, etc.) vivant aux dépens d'autrui.

    • A établir une véritable démocratie populaire, dans les faits, de telle sorte que chacun (un homme/une femme // une voix) puisse participer à la gestion de son entreprise, de son quartier, de son école, de son régiment, du pays, etc.

    • A ce que tous les biens communs (banques, usines, terres, infrastructures, etc.) appartiennent à tout le Peuple et à lui seul. Donc, interdiction de s'accaparer à titre individuel, les divers biens communs, à l'exception bien sûr des biens de consommation.

    • A ce que chacun participe équitablement à l'impôt , en fonction de ses moyens, ainsi qu'à la défense de l’État nouveau socialiste (armée populaire, c’est-à-dire le peuple en armes).

    La méthode de gestion de la classe bourgeoise n'a plus aucune légitimité, et elle s'oppose au progrès de l'humanité. Elle contribue au contraire à la destruction massive de la biosphère (écocide, meurtre des animaux, maltraitances, etc.)

    Seule une nouvelle gestion , par le Peuple, pour le Peuple, avec le Peuple, a une légitimité, celle de la démocratie populaire et de la république populaire.

    Dans les relations mutuelles entre la classe bourgeoise et le Peuple, il s'agit de répondre à trois questions :

    1. Qu'est-ce que le Peuple ? TOUT.

    2. Qu'a-t-il été jusqu'à présent dans l'ordre politique et dans l'ordre économique ? RIEN.

    3. Que demande-t-il ? TOUT.

    A partir de 1789, la classe bourgeoise a effectué sa révolution et a pris tout le pouvoir, tant politique, qu'économique et culturel, ceci surtout à compter de 1848, après une lutte acharnée contre la classe aristocratique.

    En face d'elle, le Peuple, composé de diverses catégories et classes sociales, s'il a toujours contribué à la victoire de la Bourgeoisie sur l’aristocratie, à la victoire du capitalisme sur le féodalisme, ce Peuple, au bout du compte, a sans cesse été grugé et dépossédé de tous ses droits et pouvoirs.

    Lorsque le Peuple a tenté de relever la tête, pour participer aux affaires publiques, il a été violemment décimé, comme lors de la Commune de Paris de 1871, ou bien il a subi la boucherie de la guerre impérialiste de 1914-1918. Le Peuple n’a pas pu, dans le cadre de la guerre contre le fascisme de 1940 à 1945, prendre la tête du mouvement de libération nationale, ni dans le cadre de la guerre froide de 1945 à 1989, prendre le pouvoir, en raison en particulier de la trahison du révisionnisme moderne, représenté par le Parti « communiste » français.

    Après avoir atteint son apogée au cours de la III° république, après la première guerre mondiale de 1914-1918, boucherie qui a assommé et affaibli les forces populaires, cette classe exploiteuse, la bourgeoise, n’a cessé depuis de décliner, en tant que classe, perdant toutes ses valeurs morales, et toute légitimité en tant que classe dominante.

    « Qu'est-ce que le Peuple ? (Partie 2)Qu'est-ce que le Peuple ? (Partie 4) »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :