• QU’EST-CE QUE LE PEUPLE ? (PARTIE 13)

    Qu’une frange du Peuple soutienne les exploiteurs, cela a toujours été ainsi. Souvent, un reste du peuple rejoigne les forces révolutionnaires au cours du mouvement, puis au cours de l’instauration d’une démocratie réelle et du socialisme, cela est certain aussi.

     

    QU’EST-CE QUE LE PEUPLE ? (PARTIE 13)

     

    Qu’une frange du Peuple soutienne les exploiteurs, cela a toujours été ainsi. Souvent, un reste du peuple rejoigne les forces révolutionnaires au cours du mouvement, puis au cours de l’instauration d’une démocratie réelle et du socialisme, cela est certain aussi.

    La question à poser est : « Qui est dans le vrai et le juste, et qui est dans le faux et l’injuste ? » Ou bien : « Qui est dans le sens de l’Histoire ? » Qu’une frange de la population, plus ou moins importante en nombre, défende les oppresseurs, cela a existé de tout temps, et cela contribue même à faire perdurer le système ancien et injuste. Des exemples ?

    A l’époque de l’esclavagisme romain, de nombreux esclaves servaient de diverses façons l’Empire (gardiens des esclaves, militaires, commerçants, etc.) car ils y trouvaient leurs avantages : « L’esclavagisme, c’est bien » disent-ils. Mais qui a raison, ces collaborateurs des esclavagistes ou Spartacus et ses alliés, qui combattent pour l’abolition de l’esclavagisme ? De même l’esclavagisme africain : l’Histoire est émaillée d’africains collaborant à l’esclavagisme (chasseurs d’esclaves en Afrique, traîtres aux USA, etc.). « Etre esclave, cela n’a que des avantages », disent-ils. Mais qui a raison, Toussaint Louverture et ses alliés, ou les esclaves trahissant leurs frères ?

    Au XVIII° siècle, de nombreux membres du Tiers Etat soutenaient l’Ancien Régime, pour de nombreuses raisons, comme les domestiques des nobles (perruquiers, mis au chômage, par la révolution, etc.). « L’Ancien Régime est le meilleur des régimes » affirment-ils. Qui a raison, les révolutionnaires bourgeois et autres, qui instaurent le régime capitaliste, ou les retardataires, qui veulent, parfois contre leurs propres intérêts objectifs, le maintien du régime des privilèges ?

    Lors de l’occupation allemande, de 1940 à 1945, certains disaient, pour de multiples raisons : « Je suis français et nazi », pour des raisons de conviction idéologique, par anticommunisme, par antisémitisme, etc., qui les faisaient, par exemple, combattre dans la compagnie fasciste « Charlemagne », ou pour des raisons économiques (enrichissement grâce au commerce avec l’Allemagne nazie, comme Citroën, ou grâce au marché noir, etc.). « Le nazisme, c’est l’avenir du monde » affirment-ils. Qui a raison, les résistants ou les collaborateurs ?

    Lors de l’occupation coloniale de l’Algérie, certains algériens trouvaient positifs ce colonialisme. Mais qui a raison, les combattants pour la libération de l’Algérie, ou les collaborateurs avec les occupants français ?

    Et aujourd’hui, de nombreux français, faisant partie du Peuple, à l’encontre de leurs intérêts objectifs, trouvent que le système actuel, où dominent les plus riches, est satisfaisant. Victimes de l’idéologie dominante, ils espèrent un ruissellement de l’argent des riches vers les pauvres, etc.  .

    Une analyse sérieuse permet de déterminer de quel côté sont la vérité et la justice. Les opposants au mouvement inéluctable de l’Histoire, indépendant de la volonté des hommes, ne font que freiner le déroulement de l’Histoire, mais ils ne peuvent empêcher son aboutissement.

    Les résultats de l’évolution trancheront. Les plus riches, sous l’ère Macron, depuis un an, ont connu un enrichissement sans pareil (selon Sapin ancien ministre des finances de Hollande, les 100 plus riches ont reçu un « chèque » moyen de 1,5 million d’euros) alors que les plus pauvres connaissent une baisse du pouvoir d’achat (Sapin cite sa belle-mère qui, avec une retraite de 1500 euros par mois, verra cette retraite baisser de 30 euros par mois, en raison du prélèvement complémentaire de la CSG).

    S’ils sont partisans de la justice fiscale, qu’attendent les députés de La République En Marche (LaREM ou l’harem de Macron) pour faire revenir en France les 800 milliards d’euros planqués dans les paradis fiscaux, et obliger le titulaires de ces comptes à investir en France, dans les entreprises et l’emploi ?

     

     

    « QU’EST-CE QUE LE PEUPLE ? (PARTIE 12)QU’EST-CE QUE LE PEUPLE ? (PARTIE 14) »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :