• PRIERE COMMUNE.

    Bien sûr, il ne faut faire aucun syncrétisme : dans son plan, et dans son infinie sagesse, Dieu a donné à chaque communauté sa religion : à toi ta religion, et à moi la mienne. Mais nulle obligation et nulle crainte en matière de religion. Que de l'Amour. Ce sont trois chemins différents, qui gravissent la même montagne, celle de l'Humanité. Et , arrivés au but, au sommet, la vue est la même pour tous : nous ne faisons plus qu'un, une seule Humanité, car Dieu est Un. Nous faisions la même Humanité à la base de la montagne, mais nous ne le savions pas.

    PRIERE COMMUNE.

     

    SHEMA (« Écoute »)

    Yahvé notre Dieu est le seul Yahvé.

    Tu aimeras Yahvé ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de tout ton pouvoir.

    Que ces paroles que je te dicte aujourd'hui restent dans ton cœur !

    Tu les répéteras à tes fils, tu leur diras aussi bien assis dans ta maison que marchant sur la route ; couché aussi bien que debout ;

    tu les attacheras à ta main comme un signe, sur ton front comme un bandeau ;

    tu les écriras sur les poteaux de ta maison et sur tes portes.

     

    Notre Père.

    Notre père qui es dans les cieux,

    que ton nom soit sanctifié,

    que ton Règne vienne,

    que ta volonté soit faite

    sur la terre comme au ciel.

    Donne-nous aujourd'hui notre pain quotidien.

    Remets-nous nos dettes

    comme nous-mêmes avons remis à nos débiteurs.

    Et ne nous soumets pas à la tentation,

    mais délivre-nous du Mauvais.

     

    Fatiha.

    Au nom d'Allah, le Miséricordieux, Celui qui fait miséricorde.

    Louange à Allah, Seigneur de l'univers.

    Le Miséricordieux, Celui qui fait miséricorde.

    Maître du Jour de la Rétribution.

    C'est Toi seul que nous adorons, et Toi seul dont nous implorons l'aide.

    Garde-nous sur la voie droite.

    La voie de ceux que Tu as comblés de bienfaits, non celle de ceux qui ont encouru la colère divine, ni celle des égarés.

     

    Il s'agit des trois prières des trois religions du Livre :

    • Le Shema (« Écoute ») juif (Deutéronome 6.4-8) ;

    • Le Notre Père chrétien (Matthieu 6.9-13) ;

    • et Fatiha (l'  « Ouverture ») musulman (première sourate du Coran).

    Le miracle, c'est que, lue l'une après l'autre, il s'en dégage à la fois l'amour de Dieu et l'amour du prochain. Car, si ces trois prières relèvent de trois religions différentes, elles s'adressent à un seul et même Dieu, l'Unique, sous trois noms différents : Yahvé, Dieu le Père de tous les hommes, et Allah. Elles ont la même importance. Si sont inscrites dans l'ordre d'entrée dans l'Histoire humaine, mais chacun peut leur donner l'ordre qu'il veut.

    Bien sûr, il ne faut faire aucun syncrétisme : dans son plan, et dans son infinie sagesse, Dieu a donné à chaque communauté sa religion : à toi ta religion, et à moi la mienne. Mais nulle obligation et nulle crainte en matière de religion. Que de l'Amour. Ce sont trois chemins différents, qui gravissent la même montagne, celle de l'Humanité. Et , arrivés au but, au sommet, la vue est la même pour tous : nous ne faisons plus qu'un, une seule Humanité, car Dieu est Un. Nous faisions la même Humanité à la base de la montagne, mais nous ne le savions pas.

    Celui qui aime vraiment sa religion, aime toutes les religions, celles du Livre et les autres aussi.

    Alors , le miracle de Dieu, c'est que nous allons appeler toutes les femmes et tous les hommes , sœurs et frères , enfants et créatures du même Dieu.

     

    Amen, Ainsi-soit-il, Amine.

    Dorénavant, qu'il en soit ainsi , partout et toujours.

     

    « apocalypse XXI (Partie 16)L'église, qu'est-ce que c'est vraiment ? Quel rapport j'entretiens avec elle ? »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :