• Pour un Front Uni des républicains contre le fascisme

    Au nom des nombreux francs-maçons morts en martyrs, victimes du fascisme, (Pierre Brossolette, Jean Zay,…), les francs-maçons s’engagent à rester vigilants et à agir pour s’opposer à tout retour de la barbarie et à refuser toute idéologie raciste, antisémite, anti-roms ou islamophobe, qui prépare le terrain à toute nouvelle forme d’holocauste.

     

    Les francs-maçons rappellent que, pour être membre de leur association, il ne faut pas être ou avoir été adhérent ou sympathisant d’une association ou d’un groupement appelant à la discrimination raciale, à la violence envers une personne ou un groupe de personnes en prétextant de leur origine, leur appartenance à une ethnie ou à une religion déterminée et qui propagerait ou aurait propagé des idées ou des théories tendant à justifier ou à encourager cette discrimination, cette haine, cette violence.

    Les francs-maçons constatent que, suite aux élections municipales, les éléments d’extrême droite, dont le Front National et la vague « bleu marine », poursuivent inexorablement un mouvement d’implantation durable, tant au niveau local, que national et même européen. C‘est un mouvement qui s’oppose de manière irréconciliable avec nos valeurs maçonniques de liberté, d’égalité, de fraternité et de laïcité. C’est pourquoi nous appelons tous les républicains qui refusent le retour à la barbarie de se rassembler, chaque fois que possible, dans un Front Uni contre le fascisme.

    Pour éliminer cette peste brune, il convient d’être vigilant et de ne pas hésiter, au moindre dérapage, à interdire purement et simplement ce type de mouvement : si aujourd’hui, les fascistes se contentent de paroles, nous savons de quoi ils sont capables si l’opportunité leur offre la possibilité d’accéder au pouvoir, comme cela a été le cas avec le régime de Vichy, de 1940 à 1945. C’est pourquoi tous les républicains doivent utiliser tous les moyens pour dénoncer la démagogie de l’extrême droite.

    Cependant, si de nombreux concitoyens se tournent vers ce vote d’extrême droite, cela signifie que les paroles ne suffisent plus : chacun, à la place qui est la sienne, doit aussi agir, pour que, enfin, les droits économiques et sociaux fondamentaux (droit à un travail pour tous, logement décent pour tous, véritable pouvoir d’achat pour tous, santé et éducation pour tous,…), mais aussi les droits politiques (approfondissement des droits démocratiques, droit électoral pour tous, possibilité d’accéder aux mandats électoraux pour tous, égalité de sexe, lutte contre toute forme de discrimination, ,…), soient mis en œuvre véritablement dans la vie quotidienne.

    Au nom des nombreux francs-maçons morts en martyrs, victimes du fascisme, (Pierre Brossolette, Jean Zay,…), les francs-maçons s’engagent à rester vigilants et à agir pour s’opposer à tout retour de la barbarie et à refuser toute idéologie raciste, antisémite, anti-roms ou islamophobe, qui prépare le terrain à toute nouvelle forme d’holocauste.

     

    « A bas l’impérialisme français ! Conseil municipal de Metz: quelle démocratie? (Première partie) »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :