• Les Sentiers de la Sagesse (Partie 13)

    LE CHARIOT : Le Chariot est le Char triomphant de l’Antimoine de Basile Valentin. Le personnage est l’Ame intellectuelle. Les deux sphinx figurent Jakin et Boaz. L’attelage platonicien comprend deux chevaux, où le cheval fou s’efforce d’entraîner le cheval censé. L’aspect négatif : éviter la mégalomanie et l’inflation, l’état de la conscience du moi gonflée à outrance, la boursouflure du « petit je ». Que faut-il donc faire contre ce danger là. Ora et labora : l’adoration et le travail. IL faut adorer ce qui est au-dessus de nous et il faut participer à l’effort humain, pour tenir en échec les illusions sur ce que l’on est et ce que l’on peut.

     

    Les Sentiers de la Sagesse (Partie 13)

     

    CHEVALIER D’OCCIDENT ET D’ORIENT : ZEIN

    17° Sentier Nativ Tipheret Sagesse Abondante :

    Sekel Haharguesh – Conscience de la sensation.

    3 – 6 : 17°Voie : le Chariot. L’Epée. ZEIN. Lettre Simple : Gémeaux, Sivan, Limite Est du Bas, locomotion. Pied gauche. Semence. La victoire. L’accomplissement d’un cycle. Le combat intérieur. UNE ARME, UNE FLECHE. Valeur numérique : 7.

    LE CHARIOT : Le Chariot est le Char triomphant de l’Antimoine de Basile Valentin. Le personnage est l’Ame intellectuelle. Les deux sphinx figurent Jakin et Boaz. L’attelage platonicien comprend deux chevaux, où le cheval fou s’efforce d’entraîner le cheval censé. L’aspect négatif : éviter la mégalomanie et l’inflation, l’état de la conscience du moi gonflée à outrance, la boursouflure du « petit je ». Que faut-il donc faire contre ce danger là. Ora et labora : l’adoration et le travail. IL faut adorer ce qui est au-dessus de nous et il faut participer à l’effort humain, pour tenir en échec les illusions sur ce que l’on est et ce que l’on peut.

    L’EPEE : L’épée est la lumière et le logos. Dans l’Apocalypse de Jean, une épée sort de la bouche de Jésus (I, 16), symbolisant la force invisible de la vérité divine qui descend du ciel comme un éclair.

    Les Sentiers de la Sagesse (Partie 13)

    17 L’aigle.

     

    Au pied de la montagne le débutant

    Visualisant la figure du sommet flou

    Entreprend l’escalade dont il voit le bout

    Le chantier de réalisation commençant

     

    Témoin de la lumière l’aigle vigilant

    Ouvre le chemin qui découvre d’un seul coup

    De l’âme perdue les paysages si doux

    Vision du cœur traversant les accidents.

     

    Espace torturé du néant extérieur

    Où le néophyte se perd néant intérieur

    Trop aveuglé par l'égoïsme sauvage

     

    Rentre en toi-même afin de discerner

    Au plus profond la pâle lueur qui renaît

    Prémisse du don offert à la fin du voyage.

     

    CHEVALIER ROSE-CROIX OU CHEVALIER DE L’AIGLE NOIR, CHEVALIER DU PELICAN, SOUVEAIN PRINCE D’HEREDOM OU DE SAINT-ANDRE : H’EITH

    18° Sentier : Nativ Lamed Sagesse Intellectuelle :

    Sekel Beit Hashefa – Conscience de la demeure de l’influx.

    3 – 5 : 18° Voie : la Justice. La Lune. H’EITH. Lettre Simple : Cancer, Tamouz, Limite Sud du haut, vue. Main droite. L’équilibre universel. UNE HAIE, UNE CLOCHE. Valeur numérique : 8.

    LA JUSTICE : Une femme tenant à la main une balance (ce qu’elle garde : l’équilibre) pour peser et une épée (comment elle le garde : sanction de l’absence d’équilibre) pour trancher. Dans sa marche en avant, un être rencontre obligatoirement des épreuves. Celles-ci proviennent de pulsions destructrices. Ces pulsions entraînent les maladies, l’angoisse, l’anxiété, le désespoir, les difficultés de communication avec les autres, etc. Pour lutter contre ces pulsions dangereuses, il faut les découvrir : c’est la loi, la Justice, qui nous aide à les rencontrer, souvent à notre détriment. Pour les Pythagoriciens, le 8 est à la fois le nombre de la Justice (il se divise en nombres également égaux : 4, 2) et celui de la Plénitude (8 est le premier cube, le cube de 2).

    LA LUNE : Avec la Lune se termine la première partie du voyage initiatique, les petits mystères. C’est la réceptivité consciente.

    Les Sentiers de la Sagesse (Partie 13)

    18 Aimer.

     

    Pour transmuer de l’or en posséder il faut

    Pour aimer le monde il convient d’abord

    D’aimer le prochain puis se libérer encore

    De l’illusion de tous les nombreux défauts

     

    Choisir entre sensualité et cœur chaud

    Richesse luxure et pouvoir ou alors

    Pauvreté obéissance chasteté dès lors

    Que soi rendre les autres aussi réels beaux.

     

    Moi vivant toi ombre créatures d'ego

    Alors vous existez moins réellement égaux

    Moi et toi ombres éteindre l'égoïsme

     

    Devenir soi-même ombre évaporée

    Moi toi vivants permets d'étendre l'agapè

    A tous les existants comme à soi-même.

     

     

    « Les Sentiers de la Sagesse (Partie 12) Les Sentiers de la Sagesse (Partie 14) »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :