• Les luttes de classes en France et les élections présidentielles et législatives de 2017. (Partie 32)

    La façon qu’ont les hommes politiques de répondre aux demandes des citoyens qui les ont élus peut être illustrée par l’exemple de Jean Paul Durieux, député socialiste de la 7° circonscription de Meurthe-et-Moselle de 1981à à 2002.

    Lorsqu’il reçoit un pétitionnaire dans le local de sa permanence, la méthode du député consiste à prendre note de la demande, puis de la transmettre à l’administration compétente, avec une belle carte, comportant une mention à destination de l’administration concernée. Ainsi, s’il s’agit d’une demande de logement, la carte comporte la mention suivante, adressée au directeur de la société d’HLM : « « Vous voudrez bien  faire le nécessaire pour loger la famille de M…. ». S’il s’agit d’une demande d’emploi, la carte est adressée à l’ANPE (ex Pôle Emploi), avec l’indication suivante : « Vous voudrez bien prendre en considération la demande de M. … ». Ainsi, le citoyen est persuadé que son député est à son écoute, et agit de façon efficace. Comme de bien entendu, l’administration concernée apparaît comme inefficace, car incapable de satisfaire la revendication. C’est donc l’administration qui apparaît comme fautive, et le député comme quelqu’un de sympathique, qui peut être réélu pendant de nombreux mandats !

     

    Les luttes de classes en France et les élections présidentielles et législatives de 2017. (Partie 32)

     

    Longwy :

    La façon qu’ont les hommes politiques de répondre aux demandes des citoyens qui les ont élus peut être illustrée par l’exemple de Jean Paul Durieux, député socialiste de la 7° circonscription de Meurthe-et-Moselle de 1981à à 2002.

    Lorsqu’il reçoit un pétitionnaire dans le local de sa permanence, la méthode du député consiste à prendre note de la demande, puis de la transmettre à l’administration compétente, avec une belle carte, comportant une mention à destination de l’administration concernée. Ainsi, s’il s’agit d’une demande de logement, la carte comporte la mention suivante, adressée au directeur de la société d’HLM : « « Vous voudrez bien  faire le nécessaire pour loger la famille de M…. ». S’il s’agit d’une demande d’emploi, la carte est adressée à l’ANPE (ex Pôle Emploi), avec l’indication suivante : « Vous voudrez bien prendre en considération la demande de M. … ». Ainsi, le citoyen est persuadé que son député est à son écoute, et agit de façon efficace. Comme de bien entendu, l’administration concernée apparaît comme inefficace, car incapable de satisfaire la revendication. C’est donc l’administration qui apparaît comme fautive, et le député comme quelqu’un de sympathique, qui peut être réélu pendant de nombreux mandats !

     

    Metz

    Etre une femme sous la férule de Jean Marie Rausch, alors maire, et ceci pendant trente sept années a été un véritable chemin de croix : nombreuses sont celles qui peuvent encore raconter les grandes claques sur les fesses lors du passage inopiné du maire.

    Promiscuité entre le Maire et la Franc-maçonnerie a été grande : outre la vente au Grand Orient de France du temple installé dans le haut de Queuleu, ancien réservoir d’eau de la ville, c’est le maire de Metz qui a procédé à l’inauguration du temple maçonnique ; il est vrai que le culte voué à  La Fayette indique bien l’orientattion de cette franc-maçonnerie : un libéralisme bourgeois, mais pas plus loin est le signe distinctif de cette confrérie.

     

    Roubaix

    Le vote des harkis à Roubaix a fait l’objet longtemps d’une politique communautarisme qui a conduit à ignorer ce qu’est la laïcité véritable pour laisser place à un clientélisme : emplois réservés, marchés truqués, etc.  :

    La spéculation sur les biens immobiliers à Roubaix a conduit à vendre une maison de maître du parc de Barbieux près de 700 000 francs de dessous de table, devant notaire,  à un franc-maçon notoirement connu de la loge SFB, à l’orient de Tourcoing.

    L’esprit localiste, caractérisé par le slogan « Je parie Roubaix » a conduit à des votes non pas pour des principes, ni même des programmes, mais pour des hommes.

     

    Le Département de l’Oise :

    Années 2009-2010 :

    La description de la gestion par un baron du socialisme se trouve dans le document publié sur le présent site et intitulé « Le Minotaure bouffi ». A ce propos, le Membre d’un cabinet de recrutement de Paris. M’a déclaré : « Si vous parlez de tout cela, vous ne trouverez plus de travail auprès des élus ».

     

     

    « Les luttes de classes en France et les élections présidentielles et législatives de 2017. (Partie 31)Les luttes de classes en France et les élections présidentielles et législatives de 2017. (Partie 33) »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :