• Les luttes de classes en France et les élections présidentielles et législatives de 2017. (Partie 30)

    La République En Marche : les habits neufs de l’ancienne bourgeoisie française !

     

    Les luttes de classes en France et les élections présidentielles et législatives de 2017. (Partie 30)

     

    Ainsi, par leur pratique, complètement en contradiction avec leur théorie, les élus ont récolté ce qu’ils ont semé :

    Leur pratique :

    • Concussion ;
    • Enrichissement dans cause ;
    • Servir les intérêts privés (les intérêts des monopoles et leurs intérêts personnels) ;
    • Marchés truqués ;
    • Délocalisation et développement du chômage de masse ;

    Leur théorie :

    • Défense du Bien commun ;
    • Moralisation de la vie publique (13 lois !) ;
    • Ethique ;

    Ce qu’ils récoltent :

    • Un taux d’abstention record, car désintérêt pour les élus en place, qui ne répondent pas aux demandes et aux besoins du peuple (travail pour tous, lutte contre les licenciements et la précarisation, un logement décent pour tous, amélioration du niveau de vie, égalité devant l’éducation, la formation et la santé, etc.) ;
    • Le « dégagisme » de la « classe » politique en place (parfois présente depuis sept mandats et plus), représentant les intérêts de la classe bourgeoise, et particulièrement des grands monopoles ;
    • Le macronisme, couche de la catégorie socioprofessionnelle supérieur (CSP +), qui se substitue à l’ancienne couche des élus politiques, sans changer les bases du système.

    Nécessité de sanctionner les hommes politiques du passé : Il est tout à fait anormal que les hommes politiques puissent s’échapper de leurs divers mandats, depuis le président de la république, jusqu’au maire d’un petit village, sans rendre des comptes et justifier de leurs actions ou de leur manque d’activité, et aussi de la menée d’activité immorale ou illégale. Au contraire, ils leur est souvent proposé des « fromages » (Conseil constitutionnel, conseil d’état, cour des comptes, etc.)

    • Parfois, ce sont de vrais délinquants : et alors ils trouvent parfois un refuge, en s’ « offrant » un mandat de sénateur ou de député ; voir par exemples, les maires corrompus d’Angoulême, de Nice, …, le sénateur Pasqua, le député-maire Balkany, etc. Mêmes morts, leur bilan devrait être dressé, afin d’édifier les générations présentes et à venir.

    Mais aussi ils ont contrevenu aux règles éthiques les plus élémentaires. C’est le cas de nombreux élus, qui ne se sont ^pas gênés pour mettre le doigt dans le pot de confiture, ceci en toute impunité. Les élus ont souvent influés sur un cercle plus ou moins grand de concitoyens, selon l’importance de leurs responsabilités (ministre, maire, …) : l’impact de leurs actions est tout à fait plus important que celui d’un petit délinquant des cités, que ce soit par la création de chômeurs, le manque d’accès à la santé, le mal logement et le logement indigne, la destruction d’une école de qualité,… En conséquence, la punition de leurs actions négatives ou leur absence d’actions, devrait être d’une plus grande importance que celle des petits délinquants. Les élus doivent répondre de leurs actes et aussi de leurs échecs.

    La République En Marche : les habits neufs de l’ancienne bourgeoisie française !

    Les caractéristiques du macronisme et les divers aspects du macronisme et du mouvement République En Marche : Le changement est fictif, car c’est toujours la classe bourgeoise qui s’est réservée les postes de députés. Si la parité hommes/femmes, est effectivement améliorée, il n’y a aucune femme représentant la classe prolétarienne. Ce qui est privilégié, c’est la communication, mais le fond et la forme du programme sont tournés contre les intérêts vitaux de la classe ouvrière, au service des grands monopoles et de la grande bourgeoisie.

    Aspect positif du macronisme : c’est une cause externe qui peut conduire à l’édification d’un véritable parti communiste.

    En voulant instaurer une véritable éthique dans le milieu des représentants de la bourgeoisie, le macronisme ne fait que reprendre une exigence populaire : En quelque sorte, qu’il le veuille ou non, le macronisme est pour ainsi dire contaminé par la morale socialiste émergente, qui place l’intérêt collectif loin au dessus de l’intérêt individuel.

    Mais, nécessité de critiquer l’électoralisme et l’opportunisme de droite. Le parti communiste s’édifiera grâce aux luttes menées dans les entreprises et les quartiers.

    Les ouvriers ne peuvent compter sur les urnes pour défendre leurs emplois et leurs niveaux de vie. Macron : cassage du cadre social, modernisation du capitalisme, défenses des monopoles, précarisation,…

    Les députés, une fois revenus dans leurs circonscriptions électorales, dont notamment les représentants de « La République En Marche », vont pleurer des larmes de sang !

    Qui sont les « élus » ? Leur morgue renvoie à leur nature de classe bourgeoise : les postes à responsabilité leur reviennent de droit, presque de droit de naissance. Voir le comportement de François Fillon : élections imperdables, « fiefs imperdables » soit pour la droite, soit pour la « gauche », etc.

    Leur éthique : voici comment ils justifient corruption, prévarication, enrichissement sans cause, etc., comme l’embauche de membres de la famille, les marchés truqués, etc.

    • C’est la fonction d’élu qui veut cela.
    • Si d’autres étaient à notre place, ils feraient la même chose.
    • La France est un pays latin, ou le système D comme « débrouille-toi et tout pour ma gueule (TPMG) » est généralisé dans toute la société et propre à toute la population.

    Il convient de leur opposer, dans le passé, le comportement exemplaire et vertueux des élus bourgeois de la révolution française (Marat, etc.) et des élus de la Commune de Paris. Pour l’avenir on peut leur opposer la morale prolétarienne : tout repose sur le travail, si tu ne travailles pas, tu ne manges pas.

     

     

    « Les luttes de classes en France et les élections présidentielles et législatives de 2017. (Partie 29) Les luttes de classes en France et les élections présidentielles et législatives de 2017. (Partie 31) »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :