• Le secret de la franc-maçonnerie (Partie 5)

    La vérité historique de la franc-maçonnerie :

    La franc-maçonnerie représente l’idéologie de la classe bourgeoise : c’est l’union de toutes les fractions de la bourgeoisie, d’abord contre l’aristocratie et le féodalisme, puis contre le prolétariat et le socialisme. Liberté : liberté du commerce et de l’industrie, et libéralisme économique. Egalité : égalité en droit de tous, que ce soit le millionnaire comme de sans domicile fixe. C’est la pierre brute.

    La vérité de la franc-maçonnerie est l’universalité et l’éternité des valeurs : les idéaux sont la liberté de tous, c’est-à-dire l’émancipation des salariés, libérés de l’esclavage salarié. Droit au travail pour tous, droit à un logement décent pour tous, droit à un enseignement de qualité gratuit et laïc pour tous, etc. L’égalité, c’est l’égalité réelle, c’est-à-dire l’égalité des richesses, la socialisation des moyens de production, la planification de l’économie, le socialisme.

      

    Le secret de la franc-maçonnerie (Partie 5)

     

    La différence entre la pierre cubique (le Soi) et la pierre brute est l’ego (ou les métaux : l’argent, le temps, le mental,…), du point de vue individuel.

    Du point de vue de la société, ce sont : l’argent, le sexe et le pouvoir.

     

    Le secret de la franc-maçonnerie (Partie 5)

     

    Avoir la tête dans les étoiles et les pieds sur terre :

    La tête dans les étoiles : l’éternité, le Soi éternel.

    Les pieds sur terre : la pierre brute.

     

    La vérité historique de la franc-maçonnerie :

    La franc-maçonnerie représente l’idéologie de la classe bourgeoise : c’est l’union de toutes les fractions de la bourgeoisie, d’abord contre l’aristocratie et le féodalisme, puis contre le prolétariat et le socialisme. Liberté : liberté du commerce et de l’industrie, et libéralisme économique. Egalité : égalité en droit de tous, que ce soit le millionnaire comme de sans domicile fixe. C’est la pierre brute.

    La vérité de la franc-maçonnerie est l’universalité et l’éternité des valeurs : les idéaux sont la liberté de tous, c’est-à-dire l’émancipation des salariés, libérés de l’esclavage salarié. Droit au travail pour tous, droit à un logement décent pour tous, droit à un enseignement de qualité gratuit et laïc pour tous, etc. L’égalité, c’est l’égalité réelle, c’est-à-dire l’égalité des richesses, la socialisation des moyens de production, la planification de l’économie, le socialisme.

    Il y a donc une contradiction entre l’idéologie de classe de la franc-maçonnerie, et la vérité des idéaux de celle-ci : c’est pourquoi, lors les francs maçons sont toujours déchirés : en 1789, émigrés et aristocrates, d’un côté et révolutionnaires de l’autre côté ; en 1871, Versaillais et Communards, etc.

    Le secret des secrets de la franc-maçonnerie est le suivant : lorsque les francs-maçons restent fidèles à leurs intérêts propres, ils appliquent les valeurs qui sont ceux de la bourgeoisie, les valeurs de privilégiés et de nantis. Lorsqu’ils appliquent l’idéal maçonnique, ils trahissent leurs intérêts de classe pour u intérêt universel, qui est véritablement la liberté, l’égalité et la fraternité. C’est aussi l’amour universel et la fraternité universelle. Les francs-maçons respectueux de leur idéal sont alors les serviteurs des plus pauvres et des plus modestes, de la veuve et de l’orphelin. Il doit en être de même au niveau de la loge et de l’obédience.

    Maçons non-mûrs : l’argent, le sexe et le pouvoir. La temporalité.

    Maçon mûrs : l’or (ou la pierre) philosophale, l’amour, l’autorité. L’éternité.

    Aujourd’hui, quels sont les francs-maçons commémorés ? Les révolutionnaires de 1789, les Communards de 1871, et les Résistants de 1940-1945 ? Ou bien les aristocrates émigrés de 1789, les officiers bonapartistes massacreurs des Communards de 1871, et les collaborateurs du régime de Vichy ?

     

    Le secret des secrets :

    1)      La franc-maçonnerie est le centre de l’union idéologique de la classe bourgeoise.

    2)    Les francs-maçons non mûrs défendent les intérêts de classe de la bourgeoisie : l’argent, le sexe, le pouvoir.

    3)    Les francs-maçons non mûrs sont le voile d’Isis qui permet de cacher la mission des francs-maçons mûrs.

    4)    Les francs-maçons mûrs défendent les idéaux maçonniques : liberté, égalité, fraternité, laïcité, amour universel, fraternité universelle. Leur objectif est bien de faire entrer dans la pratique cet idéal.

    5)    Les francs-maçons mûrs servent les intérêts des plus pauvres, « les veuves et les orphelins » : en cela ils luttent pour le socialisme, la dictature du prolétariat et la disparition de la classe bourgeoise.

     

    L’aspect intangible de l’idéal maçonnique, la vérité du monde, ce sont les valeurs éternelles portées par la franc-maçonnerie.

    En tant qu’organisation, la franc-maçonnerie a traversé des périodes d’échec :

    • La révolution française est restée en-deça de l’instauration d’une véritable liberté et d’une véritable égalité. Les droits instaurés sont, non pas des droits réels, mais fictifs ;
    • La Commune de Paris de 1871, qui a tenté pendant 72 jours, d’appliquer un programme de réel égalité et liberté, a été cruellement anéantie dans la répression la plus sanglante et la plus inhumaine ;
    • La résistance de 1940-1945 a abouti à la restauration d’une république bourgeoise.

    Malgré ces échecs, l’idéal maçonnique a été maintenu comme un idéal et une utopie qui reste à réaliser. En cela, les loges et les obédiences, même occupées par des maçons non mûrs, ont joué un rôle utile de perpétuation de l’idéal restant à réaliser.

     

     

     

    « Le secret de la franc-maçonnerie (Partie 4)Le secret de la franc-maçonnerie (Partie 6) »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :