• Le pain et le vin (Partie 3)

    Ainsi, cette partie du rituel qu’est la Cène peut heurter tant les représentants francs-maçons catholiques, présents dans les loges jusqu’à la signature du Concordat par Napoléon et le pape, ou bien leur faire plaisir. Cela peut aussi heurter les représentants des autres religions minoritaires, ou bien, en fonction de l’interprétation symbolique donnée à l’eucharistie, leur faire plaisir.

     

    Le pain et le vin (Partie 3)

     

    Il y a 20 ans, Khaled Kelkal était abattu, le 29 septembre 1995, par des forces spéciales de la gendarmerie. Khaled Kelkal, né en 1971 et arrivé à deux ans en France, agissait comme figure dirigeante du Groupe Islamique Armé (GIA) ayant mené justement huit attentats en France en 1995, faisant huit morts et deux cents blessés.

    « Je ne suis ni arabe, ni français, je suis musulman. Je ne fais aucune différence. Si maintenant le Français devient un musulman, il est pareil que moi, on se prosterne nous devant Dieu. Il n'y a plus de races, plus rien, tout s'éteint, c'est l'unicité, on est unis. Maintenant, vous allez à la mosquée, il y a plein de Français. Il n'y a plus de différence de races. Vous entrez à la mosquée, vous êtes à l'aise tout de suite, on vous serre la main, on vous considère comme un ami qu'on connaît depuis plus longtemps. Il n'y a pas la méfiance, tous les préjugés. Dans la rue, on dit bonjour à quelqu'un : "Pourquoi vous dites bonjour ? Je ne vous connais pas !" Moi, je vois un musulman dans la rue : "Salam aleikoum !" ; il me regarde avec un grand sourire, on s'arrête et on discute. C'est la reconnaissance d'autrui, on est frères même si on ne se connaît pas. »

    Le repas, le banquer, la convivialité sont des éléments présents dans de nombreuses traditions dans le monde entier. Le Pain et le vi sont des aliments essentiels à la vie, présents plutôt en occident, mais le blé peut être remplacé par tout autre végétal (le riz, …), ainsi que le vin. Ce sont des aliments qui nourrissent le corps, mais aussi l’être entier.

    Pourquoi ce choix ?

    Les hypothèses sont nombreuses :

    • Ne pas entrer en rébellion ouverte avec l’idéologie dominante de l’époque, à savoir celle de l’Eglise catholique ;
    • Présenter une caricature de la messe.

    Ainsi, cette partie du rituel qu’est la Cène peut heurter tant les représentants francs-maçons catholiques, présents dans les loges jusqu’à la signature du Concordat par Napoléon et le pape, ou bien leur faire plaisir. Cela peut aussi heurter les représentants des autres religions minoritaires, ou bien, en fonction de l’interprétation symbolique donnée à l’eucharistie, leur faire plaisir.

    L’origine païenne de la Cène.

    Que représentent le pain et le vin ?

    Le vin, dans le culte dionysiaque, représentait déjà le sang. Justin Martyr a écrit : « En imitation de quoi, le diable fit de même dans les Mystères de Mithra ; car vous savez ou pouvez savoir, qu’eux aussi prennent du pain et une coupe d’eau pour les sacrifices de ceux qui sont initiés et sur ces éléments, ils prononcent des paroles ».

    La fraternité égalitaire.

    Donner/Recevoir :

    • Des biens matériels
    • Des biens spirituels
    • Transmettre la Tradition

    La Tradition : quelle Tradition ? Celle mise en place au début du XVIII° siècle ? Au XIX° siècle ?

    Chaque époque revisite la tradition et lui donne un contenu nouveau. Cela a été le cas à de nombreuses reprises au cours des divers conciles de l’Eglise catholique.

    On retrouve cet aspect du rituel :

    • Dans d’autres traditions antérieure, comme les mystères ;
    • Dans d’autres civilisations ; en Grèce, le dieu Dionysos, etc.
    • Chez les Esséniens.
    • Etc.

    Donc, en fin de compte, ce qui compte, c’est la signification que l’on donne à ce rituel de la Cène.

    • Les petits mystères et les grands mystères.

    Les différentes façons de donner et recevoir :

    Pour moi, enfin, et c’est la différence essentielle avec la Cène chrétienne, la Cène maçonnique est un marqueur qui indique de nouveau l’égalité absolue entre tous les frères (et sœurs). L’égalité

    Patrons, Eglise, Fondamentalistes etc.

    Franc-maçonnerie.

     

     

    « Le pain et le vin (Partie 2)Le pain et le vin (Partie 4) »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :