• « La vérité du monde est éternelle et vient de l’Eternité » (Partie 2)

     

    L’ego, le « petit je », c’est le point au centre du cercle. Le cercle représente le monde, c’est-à-dire tout ce qui existe. On peut dire que chacun de vous fait, en ce moment, partie de mon cercle d’objets tangibles. Tout comme moi-même je fais partie de votre cercle. A noter que ce cercle comprend le monde matériel, mais aussi toutes les autres réalités, dont le monde des idées. La ligne horizontale représente la temporalité, avec le passé, le point du présent et l’avenir. L’ego s’est manifesté lors du premier souffle, la naissance, et disparaîtra avec le dernier souffle, la mort. L’axe vertical est l’axe du monde, avec l’enfer, le purgatoire et le paradis. C’est aussi un arbre de vie, avec les racines, le tronc et les branches. En maçonnerie, il correspond à Vitriol. Le monde a trois niveaux : le monde d’en haut, le monde ici-bas et le monde d’en bas, le céleste, le terrestre et l’infernal.

     

    « La vérité du monde est éternelle et vient de l’Eternité » (Partie 2)

     

    1)    MYTHOS

     

    Mythe Toltèque :

    Les Toltèques sont un peuple vivant au Mexique entre les 9° et le 12° siècles. Les Toltèques distinguent :

    Le Tonal, qui est le monde que nous voyons, que nous pouvons expliquer ; ce champ de l’explicable est tout petit, il n’est qu’un îlot noyé dans l’océan du Nagual.

    Le Nagual est l’océan d’énergie, le domaine du secret total des forces créatrices ou destructrices. Le monde manifesté ne subsiste que par le Nagual.

    Le Tonal n’est qu’une infime partie de ce qui peut naître du secret, mais les humains croient que le Tonal est Tout, alors qu’il dépend du Nagual. Le Nagual n’est perceptible qu’à ceux qui savent « voir ». Le Tonal ne subsiste que dans et par le Nagual. Le Tonal est dans l’espace-temps, le Nagual est éternel.

    Le monde du Tonal est explicable par l’homme, parce qu’il en est lui-même une partie. C’est un microcosme dans un macrocosme. Le monde du Nagual peut être appréhendé, par l’intuition, l’inspiration, l’illumination. Le Tonal vient du Nagual, le Nagual est la Vérité du Tonal.

    De ce point de vue, il y a une différence entre le monde et la vérité du monde. Entre les deux, il y a quelque chose en plus ou en moins. On peut dire, à la fois, l’un est l’autre, mais aussi l’un et l’autre sont différent, comme il en est de la corde et du serpent, ou bien de la danseuse immobile et de la danseuse qui danse. Le monde est la danse, éphémère et temporel, cependant inséparable, mais aussi différente de la danseuse.

    En ce début du XXI° siècle a été émise la thèse de « pluri univers ». On peut imaginer, dans l’infini, d’autres mondes existant avec d’autres modalités que l’espace-temps. Dans ce cas, notre monde serait un îlot, un point de graisse,  apparaissant dans cette soupe cosmique, puis disparaissant. Ce qui demeure à jamais, c’est la soupe cosmique, qui est en quelque sorte le Père, ou la Mère (ou le GADLU) de toutes choses. Cette soupe cosmique est personnifiée, en un être conscient et volontaire (Dieu), par les croyants, et un ensemble de lois cosmiques, agissant par elles-mêmes, par les non-croyants.

     

    Mythe de Chronos :

    Le temps dévore tout. Fils d’Ouranos, dieu du Ciel, Chronos, aidé des Titans, détrône son père. Qui est-il par rapport à son père ? C’est le temps face à l’éternité. Il préside à notre naissance, notre mûrissement, notre mort. Il est la continuité, la succession, l’enchaînement, la répétition, par rapport à l’éternité. Chronos dévore tous ses enfants : chaque instant s’annule, dévoré qu’il est par le futur immédiat, devenu lui-même passé. Est-ce à dire que tout est perdu, qu’il n’y a plus rien de commun entre Ouranos et Chronos, entre l’éternité (non-temps) et le temps ? Ghéa, femme de Chronos, sauve un de ses enfants, un de ces « instants », qui est Zeus : il est de dimension divine. Chaque instant peut être sauvé, redonné à sa dimension d’éternité. Alors Zeus réinstaure le règne d’Ouranos. Zeus, ce dieu qui est en nous, ne peut se laisser dévorer ; il combat, aidé des Cyclopes, pour engloutir les Titans, forces instinctuelles, et Chronos lui-même, dans le feu des volcans. Ce feu, à l’intérieur de la terre, c’est l’amour à l’intérieur de l’être. Les Cyclopes, aux « troisième œil », sont des forces de la Connaissance. Cette destruction est le passage du temps à l’éternité, de la succession à la permanence, qui contient temps et non-temps. Chaque instant est gros d’éternité.

    La voie maçonnique nous engage aussi à détrôner le « petit je », et à faire monter sur le trône, dans le Saint des Saints, le Soi.

     

    2)    UN DESSIN :

     

    « La vérité du monde est éternelle et vient de l’Eternité » (Partie 2)

     

    Voici le monde, dont nous faisons partie, monde plongé dans la temporalité (Un cercle et une croix) ;

    Et voici la vérité du monde, qui est éternelle, parce que cette vérité provient de l’Eternité (Le fond blanc).

    L’ego, le « petit je », c’est le point au centre du cercle. Le cercle représente le monde, c’est-à-dire tout ce qui existe. On peut dire que chacun de vous fait, en ce moment, partie de mon cercle d’objets tangibles. Tout comme moi-même je fais partie de votre cercle. A noter que ce cercle comprend le monde matériel, mais aussi toutes les autres réalités, dont le monde des idées. La ligne horizontale représente la temporalité, avec le passé, le point du présent et l’avenir. L’ego s’est manifesté lors du premier souffle, la naissance, et disparaîtra avec le dernier souffle, la mort. L’axe vertical est l’axe du monde, avec l’enfer, le purgatoire et le paradis. C’est aussi un arbre de vie, avec les racines, le tronc et les branches. En maçonnerie, il correspond à Vitriol. Le monde a trois niveaux : le monde d’en haut, le monde ici-bas et le monde d’en bas, le céleste, le terrestre et l’infernal.

     

     

    « « La vérité du monde est éternelle et vient de l’Eternité » (Partie 1)« La vérité du monde est éternelle et vient de l’Eternité » (Partie 3) »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :