• L’OBJECTIF ET LA METHODE DE LA FRANC-MAÇONNERIE. (Cinquième partie)

    Il n’est pas demandé de croire cela, ou de le suivre mécaniquement. Mais il appartient à chacun de l’expérimenter.

     

    L’OBJECTIF ET LA METHODE DE LA FRANC-MAÇONNERIE. (Cinquième partie)

     

    6. Montaigne écrit : « Philosopher, c’est apprendre à mourir », et aussi : « Philosopher c’est apprendre à vivre ».

    Apprendre à mourir, c’est le travail de toute une vie. Voici l’allégorie de Pierre, honnête commerçant, qui s’occupait activement de activité commerciale. Il savait qu’au moment de sa mort, sa dernière pensée serait à la fois un point d’arrivée, celui de sa vie passée, et un nouveau point de départ, celui de sa vie à venir. C’est pourquoi, prévoyant, il donna à chacun de ses enfants un nom de dieu : « Allah », « Brahmâ », « Yahvé ». Par ce stratagème, il pensait ne pas oublier d’invoquer dieu, et ainsi se retrouver après sa mort, aux pieds de dieu, dans le paradis. A l’heure de sa mort, il appela à son chevet ses enfants, criant successivement les noms divins. Mais lorsque tous ses enfants étaient rassemblés autour de lui, sa dernière pensée fut : « Si vous êtes tous présents autour de moi, qui s’occupe du magasin ? ». Sa dernière pensée fut donc « argent et bénéfice », ce pour quoi il avait toujours vécu. S’éteignant sur cette pensée, le jour finissant, il se réveilla le jour suivant sur ce point de départ pour entamer à nouveau le même cursus « argent et bénéfice ». De même, l’ivrogne qui pense constamment à la boisson, s’endort avec l’idée d’un verre à boire, et se réveille avec le même désir. Comment faire pour qu’il en soit autrement ? La franc-maçonnerie a mis en place une méthode répétitive pour échapper au retour du même et progresser : c’est le triangle. Avoir la bonne pensée est le travail de toute une vie.

    La mort ne sera belle et paisible que si la vie a été belle et paisible. Puisque « vivre, c’est apprendre à mourir », avoir des pensées, des paroles et des actions d’amour est le travail de toute une vie. La démarche maçonnique est un cheminement de moins d’amour vers plus d’amour. C’est remplir les oreilles et les yeux d’amour.

     

    7. Oublier/se ressouvenir. Voir/Entendre. Donner/recevoir.

    A-LETHEIA : le non-oubli, s'il est entendu que LETHE c'est l'oubli. Et que faut-il ne pas oublier? Que tous nos savoirs sont relatifs et précaires. Qu'au delà de nos représentations, ou en deçà, c'est le réel en lui-même qui devrait être notre souci. Alètheia : ouverture, accueil de la conscience réformée à l'acuité du réel. Voilà un début de définition, et qui n'est pas du semblant.

    Et puis ceci encore : ALE : la danse. THEIA : divine. Divine danse des Bacchantes enivrées de vin, de musique, de danses extatiques en l'honneur de leur dieu, Dionysos, symbole inépuisable de la fécondité, de la nature ensauvagée, père du théâtre tragique, poète et musicien.

    Dans le même mouvement d'enthousiasme le Logos rationnel et le Logos poétique s'enlacent pour les noces de la nature et de la connaissance.

    Carte 21 du Tarot : Le Monde. 21, fin d’un cycle.

    Le troisième œil représente la vision spirituelle. Ce troisième œil permet d’accéder à la Gnose ou Connaissance fondamentale, la Lumière primordiale, la conscience universelle, l’étincelle divine qu’il y a en chacun. Le troisième œil renvoie au milieu du front, à la glande pinéale et à la glande pituitaire, qui serait le reste d’un œil ayant à voir avec l’intuition.

    Outre la tradition hindouiste, ce troisième œil rappelle :

    • La tradition égyptienne : c’est l’œil d’Horus, l’œil qui voit tout, omniscient ;
    • La tradition de l’Ancien Testament : c’est l’œil de la conscience, qui suit Caïn partout, y compris au fond de la plus profonde des cavernes ;
    • La tradition grecque : c’est l’œil unique au milieu du front du Cyclope ;
    • La tradition chrétienne : l’oeil au centre du triangle représente Dieu en trois personnes ;
    • La tradition maçonnique : La lune, œil droit, qui représente le second surveillant et la colonne des apprentis ; le soleil, œil gauche, qui représente le premier surveillant et la colonne des compagnons ; et le troisième œil, l’œil qui rayonne au centre du triangle, qui représente le vénérable maître.

    Nous existons sur deux plans différents, celui de la temporalité et celui de l’éternité, et ces deux plans ne font qu’Un.

     

    6) MISSION DE LA FRANC-MAÇONNERIE AU XXI° SIECLE :

    Une fois monté au sommet de la montagne, et descendu au fond du puits, il s’agit de retourner à la surface, sur le plan humain et terrestre pour participer à la vie de l’humanité. De ce point de vue, les francs-maçons ont toujours été au service des plus humbles, des « veuves et des orphelins », afin de promouvoir la plus grande liberté, la plus grande égalité et la plus grande fraternité. Même si leur origine est plutôt de faire partie de la classe privilégiée (aristocratie au XVIII° siècle, bourgeoisie aux XIX° et XX° siècles), les loges et les francs-maçons mûrs n’ont pas hésité à trahir leur classe d’origine, afin de rester fidèle à leur idéal maçonnique : révolutionnaires, de 1789 à 1794, communards en 1871, résistants en 1940-1945. Aujourd’hui, en France, le combat continue : « Socialisme ou barbarie » !

    Nous existons sur deux plans différents, celui de la temporalité et celui de l’éternité, et ces deux plans ne font qu’Un.

     

    Démocratie et aspect initiatique.

     

    7) CONCLUSION : « JE SUIS » ET EGO

    Le discours se déploie dans le temps et la progressivité. Donc, par la nécessité de la présentation, nous pouvons dire que nous existons sur deux plans :

    • Le plan du monde et de la temporalité, de notre première à notre dernière respiration ;
    • Et aussi sur le plan de la vérité et de l’éternité.

    Mais en fait, dans l’absolu, il n’y a qu’un seul Etre : le monde et sa vérité. Nous venons de cette Eternité, ou Orient éternel, et nous y retournerons. Mais de fait, le monde est plongé dans cette Eternité, ou Orient éternel, que nous n’avons jamais quitté.

    Il n’est pas demandé de croire cela, ou de le suivre mécaniquement. Mais il appartient à chacun de l’expérimenter.

    Nous existons sur deux plans différents, celui de la temporalité (le monde) et celui de l’éternité (la vérité du monde), et ces deux plans ne font qu’Un.

     

    ANNEXE

     

    LES 33 DEGRES DU RITE ECOSSAIS ANCIEN ET ACCEPTE

     

    Loges bleues ou Ateliers symboliques :

    1°degré Apprenti

    2°degré Compagnon

    3°degré Maître

     

    Ateliers des hauts-grades :

    Grades de Perfection (Ateliers de Perfection :

    4°degré Maître Secret

    5° degré Maître Parfait

    6° degré Secrétaire Intime ou Maître par curiosité

    7° degré Prévôt et Juge ou Maître Irlandais

    8° degré Intendant des Bâtiments ou Maître en Israël

    9° degré Maître Elu des Neuf

    10° degré Illustre Elu des Quinze

    11° degré Sublime Chevalier Elu

    12° degré Grand Maître Architecte

    13° degré Chevalier de Royal Arche

    14° degré Grand Elu de la Voûte Sacrée ou Sublime Maçon ou Grand Elu, Ancien Parfait et Sublime Maçon ou Grand Ecossais de la Perfection, Elu Parfait ou Grand Ecossais de la Voûte Sacrée, dit de Jacques VI, ou Sublime Maçon

     

    Grades capitulaires (Chapitres) :

    15° degré Chevalier d’Orient et d’Occident, et/ou de l’Epée, Chevalier d’Orient ou de l’Epée, ou Chevalier Maçon Libre

    16° degré Prince de Jérusalem, Grand Conseil, Chef des Loges Régulières

    17° degré Chevalier d’Orient et d’Occident

    18° degré Chevalier Rose-Croix ou Chevalier de l’Aigle Noir, Chevalier du Pélican, Souverain Prince d’Hérédom ou de Saint-André ou Souverain rince Rose-Croix

     

    Grades philosophiques (Aréopages) :

    19° degré Grand Pontife ou Sublime Ecossais de la Jérusalem Céleste

    20° degré Maître ad Vitam, Vénérable Grand Maître de toutes les Loges Régulières, Souverain Prince de la Maçonnerie

    21° degré Noachite ou Chevalier Prussien

    22° degré Chevalier de Royale Hache ou Prince du Liban

    23° degré Chef du Tabernacle

    24° degré Prince du Tabernacle

    25° degré Chevalier du Serpent d’Airain

    26° degré Ecossais Trinitaire ou Prince de Mercy

    27° degré Grand Commandeur du Temple dit Souverain Grand Commandeur du Temple de Jérusalem

    28° degré Chevalier du Soleil ou Prince Adepte

    29° degré Grand Ecossais de Saint-André d’Ecosse, dit Patriarche des Croisades, Chevalier du Soleil, Grand Maître de Lumière

    30° degré Grand Elu Chevalier Kadosch, Chevalier de l’Aigle Blanc et Noir

     

    Grades administratifs (Consistoires) :

    (Tribunaux) 

    31° degré Grand Inspecteur Inquisiteur Commandeur

    (Consistoires)

    32° degré Sublime Prince du Royal Secret

     

    Conseil Suprême :

    33° degré Souverain Grand Inspecteur Général ;

     

    Sommaire :

    1) UN DESSIN

    A) Six notions sont à définir :

    B) Histoire du 32 ° grade :

    2) UNE VISION NOUVELLE, UN REGARD NOUVEAU :

    3) SEPT ALLEGORIES

      1. La bouteille : la bouteille plongée dans l’eau, alors qu’elle est fermée par un bouchon. La bouteille plongée dans l’eau, sans bouchon.
      2. L’identification avec l’ombre de la personne. L’identification avec l’individu.
      3. L’objet d’argile qui s’identifie avec la forme de l’objet. L’objet d’argile qui s’identifie avec son fond d’argile.
      4.  L’identification avec la vague de l’océan. L’identification avec l’eau de l’océan. La poupée de sel.
      5.  L’identification avec le film, avec l’écran blanc et avec la lumière.
      6. Les trois états et le quatrième « état ».
      7. Le nuage qui cache le soleil et le face à face avec le soleil.

    4) SEPT PRINCIPES :

        1. La vie est mort et la mort est vie

    -       La montagne et le puits 

    -       L‘horizontalité (le temps) et la verticalité (l’éternité) 

        1. Le monde est un jeu. Le monde éteint le je

    -       La Lumière et l’obscurité (les ténèbres) 

    -       L’Amour et la haine 

        1. Sur la terre comme au ciel et en enfer

    -       - Le fond et la forme 

        1. J’ai un corps et un mental, mais « Je Suis »

    -       Vie et Mort 

    -       Le visible/tangible et l’invisible/intangible 

        1. Le Roi/Soi doit s’installer sur le trône

    -       Pierre brute et pierre cubique 

        1. Tout est déjà là, depuis toujours et à jamais

    -       L’Etre et l’Un 

    7. La vraie parole retrouvée est l’Amour

    - Le voile (l’apparence, mâyâ) et le dévoilement (la vérité):

    5) SEPT ERREURS. VOILE/ MAYÂ/ LA FRANC-MAÇONNERIE NON MÛRE :

    1. Ceci conduit à distinguer deux façons de vivre les 33 degrés du rituel :

    2. Il y a deux façons de tailler sa pierre brute

    3. La multiplicité des voies initiatiques

    4. Les hauts grades renvoient à l’aristocratie

    5. Connaissance sacrée et connaissance profane

    - Etude du Cosmos 

    6. Montaigne écrit : « Philosopher, c’est apprendre à mourir », et aussi : « Philosopher c’est apprendre à vivre ».

    7. Oublier/se ressouvenir. Voir/Entendre. Donner/recevoir.

    6) MISSION DE LA FRANC-MAÇONNERIE AU XXI° SIECLE 

    7) CONCLUSION : « JE SUIS » ET EGO

    ANNEXE : LES 33 DEGRES DU RITE ECOSSAIS ANCIEN ET ACCEPTE

     

     

    « L’OBJECTIF ET LA METHODE DE LA FRANC-MAÇONNERIE. (Quatrième partie)« Toi, tu es Cela » (Première partie) »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :