• apocalypse vingt-et-un (partie 17)

    il n’y a plus deux systèmes de santé l’un réservé aux riches qui peuvent payer et l’autre plus précaire et au rabais destiné aux déshérités la santé est un service unique gratuit et prioritaire de la naissance à la mort les hôpitaux et les médecins sont répartis sur tout le territoire national dans le cadre d’un système unique social de santé

     

    telle est la quatrième béatitude

     

    apocalypse vingt-et-un  (partie 17)

     

    XVII

    l’éducation depuis les classes primaires jusqu’au niveau supérieur est gratuite et obligatoire tous ont accès à une formation qui est scientifique et rigoureuse c’est le droit à la formation tout au long de la vie cette formation comprend les matières culturelles et sportives l’éducation est accessible à tous les sciences la technologie et la raison sont remises à l’honneur et leur développement est favorisé les sciences ne sont plus au service du profit et les échanges entre savants sont fortement encouragés pour mieux connaître l’univers sous tous ses aspects l’histoire doit être étudiée scientifiquement du point de vue des intérêts du prolétariat qui l’a servi qui l’a trahi le sport n’est plus lié à l’argent les compétitions tous azimut sont encouragées ainsi que l’émulation mais sans tricherie et sans dopage notamment dans les écoles les lycées et les universités tous les types de sports sont pratiqués par toutes les classes d’âge chacun doit pouvoir accéder gratuitement à tous les arts et aux divers musées sans être un consommateur béat et bovin les divers palais de la république comme l’élysée matignon etc. deviennent des musées témoignage du passé capitaliste à l’image du musée du louvre ou du palais de versailles le sacré-cœur de paris devient le musée à la glorification de la commune de paris il est mis fin au règne de l’argent et aux médias capitalistes qui formatent le cerveau du peuple

    telle est la troisième béatitude

    il n’y a plus deux systèmes de santé l’un réservé aux riches qui peuvent payer et l’autre plus précaire et au rabais destiné aux déshérités la santé est un service unique gratuit et prioritaire de la naissance à la mort les hôpitaux et les médecins sont répartis sur tout le territoire national dans le cadre d’un système unique social de santé

    telle est la quatrième béatitude

     

     

    « apocalypse vingt-et-un (partie 16)apocalypse vingt-et-un (partie 18) »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :